Concours Inventer le monde de demain 2019 : un jury de passionnés

Près de cent projets d'engagement, d'innovation, d'entrepreneuriat et de relève sont analysés chaque année lors du concours Inventer le monde de demain par le comité du jury. Composé de 6 membres et de profils tout à la fois diversifiés et complémentaires, ce sont des professionnels passionnés qui se sont eux-mêmes investis dans des projets pendant leurs études, se sont engagés dans des projets solidaires, ont créé leur entreprise ou ont eux-même présenté des projets d'innovation lors de concours (dont celui-ci!). Voici leur parcours. 

Christophe Billebaud, « Une invention ne devient innovante que si elle est utile »

Christophe Billebaud travaille depuis plus de 20 ans dans le domaine du conseil en stratégie et du développement des affaires. Après une carrière de consultant et un parcours de responsable du développement pour plusieurs PME, il devient, en 2009, directeur général de Montréal Couture, un organisme sectoriel mode. Il rejoint Umvelt Service Design en tant qu’associé en 2012 au sein duquel il agit à titre d’expert en stratégies d'innovation et processus collaboratifs de codesign. Il est aujourd'hui Chief Experience Officer (CXO) de Rhizome où il accompagne les organisations publiques et privées dans la structuration et le développement de leur écosystème d'innovation.

« Inventer le monde de demain, pour moi, c'est maintenant ! En effet, la complexification des enjeux sociétaux et la transformation accélérée des besoins des consommateurs nous amènent à agir et innover le plus rapidement possible. Pourtant, urgence ne veut pas nécessairement dire précipitation : il ne faut oublier en chemin ni la réalité qu'une invention ne devient innovante que si elle est utile, ni la responsabilité environnementale et sociale qu'un inventeur a par rapport à ce monde qu'il veut changer... Tout en gardant, bien sûr, en tout temps cette posture d'insouciance et de folie géniale qui fera de lui un visionnaire inspirant ! »

Fadjiah Collin-Mazile, « Avoir l’ambition d’innover »

Scientifique de données à Shopify, Fadjiah possède un riche parcours dans le monde de l’entrepreneuriat a impact social. En 2015, elle a cofondé GrowClean, une entreprise incubée au Centech de l’ÉTS. « Nous avions pour désir de redonner à la population le plaisir de cultiver ses propres aliments et leur souveraineté alimentaire, et ce, grâce à l’automation et l’internet des objets. Gagner l’édition 2016 du concours Inventer le monde de demain de Genium360 dans la catégorie entrepreneuriat, a eu un impact important dans la propulsion de GrowClean tant au niveau de la visibilité que de la validation par nos pairs. Cela nous a confirmé que cette mission méritait d'être poursuivie. »

L'impact social, la philanthropie et l'entrepreneuriat sont au coeur des ses préoccupations. D'ailleurs sont implication le démontre bien. Elle siège notamment, sur le comité aviseur de la plus grande gallerie d'art en ligne au Québec, Gallea, une entreprise innovante spécialisée en diffusion et commercialisation de l'art connecté. Elle participe aussi à un autre comité consultatif, celui du pôle d’innovation en Commerce Intelligent et Technologies Expérientielles (CIETECH). De plus, ayant à coeur la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, Fadjiah est aussi membre du conseil d'administration de Centraide.

« Inventer le monde de demain est un objectif à la fois vaste et ambitieux qui peut prendre plusieurs formes. Pour réussir, il faut être soi-même à l’image de ce grand défi, c’est-à-dire qu’il faut voir loin et savoir oser. Le génie nous offre une multitude d’outils pour répondre aux problèmes complexes d’aujourd’hui, mais c’est seulement avec la créativité, la détermination et surtout la passion qu'on peut atteindre cette ambition. »

Sarah Dahmani, « Je crois fermement que le développement durable fait partie intégrante d’une croissance économique pérenne »

Lauréate à plusieurs concours entrepreneuriaux et « À Go on change le monde! », Sarah Dahmani a un parcours entrepreneurial où elle a oeuvré durant plusieurs années dans le milieu des affaires de Rosemont—La Petite-Patrie et dirigé une entreprise d’économie sociale. Diplômée en sciences avec une spécialisation en environnement, elle occupe depuis 2017 le poste de directrice des communications au sein de PME MTL Centre-Est, organisme de soutien aux entrepreneurs montréalais.

Manon Duclos, « La résolution de problèmes créative, la culture d’innovation et l’importance de la qualité comme base à l’excellence »

Manon Duclos est ingénieure chimique, diplômée de l’Université Laval en 1993 et membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec depuis 1995. Elle est également détentrice d’une maîtrise en gestion de l’ingénierie. À ce jour, elle cumule 25 ans d’expérience, principalement dans le domaine manufacturier, mais également auprès d’entreprises de services et d’organismes publics. Son projet de maîtrise portait sur l’implantation d’un processus créatif de résolution de problèmes en entreprise

Son expérience est très diversifiée. Elle a d’abord travaillé comme ingénieure de procédés de fabrication, gestionnaire de projets, responsable d’assurance qualité, gestionnaire de l’entretien et de l’environnement dans le domaine de la haute technologie. Anciennement conseillère séniore et coach chez IBM ainsi que comme chargée de cours à la maîtrise en gestion de l’ingénierie de l’Université de Sherbrooke elle est reconnue pour son expertise pointue. Elle place l’efficacité et l’efficience au cœur de sa pratique.

Au fil des ans, Manon a formé des centaines de gestionnaires en résolution de problèmes créative, sur la culture d’innovation et l’importance de la qualité comme base à l’excellence. Elle a donné des conférences à de multiples organisations privées, regroupements Qualité, Chambres de commerce, Universités, Ordres professionnels et plus récemment à l’international, à l’Organisation Européenne de la Qualité et l’Association Qualité de Shanghai. Dans son rôle de chef des opérations au Mouvement québécois de la qualité, Manon continue de contribuer à faire grandir les organisations québécoises.

Françoys Labonté, « Les capacités technologiques ouvrent de nouveaux horizons, c’est à chaque entreprise d’en profiter et de se démarquer »

Françoys Labonté cumule plus de 20 années d’expérience en technologies de l’information, particulièrement au niveau de la recherche, du développement, du transfert technologique et de la commercialisation. Il est titulaire d’un Ph. D. et d’une M. Sc. A., de l’école Polytechnique de Montréal et d’un B. Ing. de l’Université McGill. Françoys s’est joint au CRIM en août 2010 où il a occupé les fonctions de directeur, développement des affaires, innovation et valorisation. Depuis mars 2015, il assume les fonctions de directeur général du CRIM. Il possède une solide formation scientifique combinée à plusieurs années d'expérience de développement et de commercialisation de technologies innovatrices

Michel Landry, « Soyez visionnaire, innovez avec stratégie! »

Michel Landry, président-fondateur de L.Tech Solution, un cabinet offrant du service-conseil et de la formation en innovation auprès des organisations publiques et privées. Michel possède un parcours professionnel qui l’a conduit à la direction de la R&D et de l’innovation au niveau international. Il a fait ses études en Design & Fabrication à la Polytechnique de Montréal. Il est codétenteur d’une dizaine de brevets et dépôts de brevets ainsi que le récipiendaire de plusieurs prix. Il a dirigé plusieurs équipes multidisciplinaires à travers le monde et a collaboré à la coordination de plusieurs symposiums internationaux, favorisant ainsi le contact humain, l’intelligence, la créativité, la culture d'innovation, la science et la collaboration. Il est maintenant conseiller stratégique en innovation auprès des équipes de direction de petites et grandes entreprises ainsi que formateur et conférencier à plusieurs évènements. Michel possède à son actif plus de 400 projets d’innovation pour lesquels il est intervenu tant sur le plan de la transformation organisationnelle que celui de l’idéation, du développement de produits et de leur commercialisation.

Revenir au dossier Concours Inventer le monde de demain 2019 : une idée de génie à la fois !

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer