Culture d’innovation en entreprise : la liberté dans une gouvernance courageuse

L'économie d'aujourd'hui est turbulente, complexe et imprévisible. Les mouvements sociétaux et technologiques sont de véritables "tsunamis économiques" qui submergent les marchés selon Michel Landry, fondateur de L.Tech Solution, expert-conseil en culture d'innovation et membre du jury du concours Inventer le monde de demain.

culture d'innovation Michel Landry

Photo : Michel Landry, L.Tech Solution

Et parce qu'ils affectent toujours plusieurs secteurs d'activités à la fois, aucun domaine n'est épargné, même pas les structures lourdes comme celles du bâtiment. D'ailleurs, selon le ministère Innovation, Sciences et Développement économique du Canada «il n'y a plus de secteurs traditionnels» : tous sont impactés par les 2.2 milliards de nouveaux consommateurs dans la classe moyenne et les 50 milliards d'appareils connectés qui circuleront dans le monde d'ici 2025.

La culture d'innovation en entreprise, parce qu'elle est agile et créative, permet de vivre au rythme de ces changements, voire de les anticiper. Une option qu'il est important de considérer lorsqu'on sait que la moitié de la croissance économique mondiale est déjà portée par les marchés émergents.

La culture d'innovation fait donc appel à la capacité qu'auront les dirigeants, les gestionnaires de premier plan et les équipes (la participation de toutes les parties est importante) à se réinventer. Michel Landry partage avec nous les essentiels pour favoriser l'innovation dans votre entreprise.

La culture d'innovation n'est pas votre image de marque, elle en fait partie

La culture d'innovation fait partie intégrante d'une image de marque globale. C'est une valeur de l'entreprise parmi un tout. C'est ici même que beaucoup de chefs d'entreprise se trompent, pensant développer leur identité en se dotant d'une culture d'innovation avant toute chose.

Résultat : des incompréhensions et des frustrations plus que des réussites, pour avoir essayé d'intégrer le fonctionnement horizontal de la culture d'innovation (où les employés sont impliqués autant que l'exécutif) dans une structure profondément verticale.

La première chose à faire est donc de repenser d'abord la structure organisationnelle et la personnalité corporative de l'entreprise. Un travail de fond nécessaire pour en révéler les aspirations et auquel la culture d'innovation viendra s'attacher pour lui apporter encore plus de vigueur. Un conseil : mettez un instant de côté vos produits et vos services. Pensez à vous, à vos équipes, au "pourquoi" de votre entreprise.

Montrez qui vous êtes ! Ce sera votre première mission.

Une gouvernance courageuse pour une équipe volontaire

Quelque soit votre rôle dans l'entreprise, vous vous demandez certainement comment les dirigeants ou les gestionnaires de premier plan doivent se positionner, entre leur rôle de décideurs et l'environnement collaboratif dans lequel la culture d'innovation opère. Voici les trois réflexes à avoir :

1.Tout d'abord, Michel Landry invite les dirigeants d'entreprise à passer 80% de leur temps à l'extérieur de l'entreprise afin d'observer les mouvances de leur marché cible. Un exercice qui permettra d'orienter les premiers projets innovants.

2.La direction et les gestionnaires doivent toujours (et ce n'est pas discutable) montrer l'exemple. Soyez les premiers à tester, tomber et vous relever. Une qualité que possède d'ailleurs tous les dirigeants accompagnés par Michel Landry. Soyez au centre de l'innovation, celui ou celle qui brisera l'inertie de l'organisation traditionnelle. L'innovation est faite de risques et d'incertitudes, et vous devez être les premiers à en faire l'expérience.

3.Attendre le retour de balle de la part des équipes internes au fur et à mesure que la culture d'innovation se diffusera au sein de l'entreprise, jusqu'à être portée par le plus grand nombre. Donnez-leur le temps de s'approprier, de "designer" et de s'impliquer dans ce nouveau fonctionnement en partageant leurs propres idées. Ce processus peut prendre du temps : "On fait appel à votre esprit de marathonien et pas de sprinteur" rappelle Michel Landry.

Alors, qu'êtes vous prêt à faire? Voilà votre deuxième mission.

Une liberté structurée

La culture d'innovation est transversale et se diffuse dans un environnement décloisonné. On ne dit pas là qu'il faut tirer un trait sur les départements des entreprises, mais plutôt de les rendre perméables en faisant émerger des projets communs avec des équipes multidisciplinaires par exemple.

Oubliez les copier-coller de projets vus ailleurs. La culture d'innovation de chaque entreprise appartient à ses équipes et c'est en cela qu'elle est concurrentielle. Définissez ce qui vous convient le mieux, en cohérence avec vos couleurs d'entreprise : certains joueront la carte du réseau, de la créativité, de la collaboration par équipes projets, ou se concentreront d'abord sur certains secteurs (marketing, R&D, ressources humaines...).

N'oubliez pas de mettre en place de nouveaux indicateurs, adaptés à ce fonctionnement horizontal et intangible, qui permettront de structurer et d'observer les résultats obtenus. La culture d'innovation nécessite une gouvernance encore plus assidue.

Enfin, pour assurer la réussite d'une culture d'innovation, Michel Landry vous encourage à aller jusqu'au bout et ne pas interrompre le virage organisationnel que l'entreprise est en train d'opérer. Le risque est que l'expérience ait un goût amer et crée encore plus de frustrations pour les équipes.

Votre troisième mission sera donc celle là : faites des choix.

Ne développez plus "des compétences" mais "des talents"!

Une compétence répond à une tâche particulière (structure opérationnelle traditionnelle) tandis que les talents sont naturels et transversaux. Il en existe une multitude tel que coordonner des équipes, résoudre des problèmes complexes, vulgariser l'information et communiquer, créer de nouvelles connections, ou imaginer des solutions créatives. Grâce à cette approche, la circulation des ressources et des informations est facilitée. Votre entreprise sera co-créative, collaborative et vivante!

Votre indicateur : dans les deux années qui suivent leur arrivée en entreprise, les employés doivent se trouver loin du premier poste occupé. Pour cela, projetez-vous dans leur avenir dès l'embauche. Vous pourrez ainsi contrer la fuite des talents que vivent bon nombre d'entreprises.

Il ne s'agit pas là de les retenir à tout prix (ils sont inévitablement plus mobiles qu'avant) mais de les faire rester le plus longtemps possible. Michel Landry l'affirme : l'expérience au sein de la même organisation est un levier très important pour votre développement. Donnez leur l'opportunité de performer et relever des défis pour qu'ils s'accomplissent personnellement au travail.

Voilà votre quatrième mission : créez des opportunités de talent!

Mettre en place une culture d'innovation dans votre entreprise est un réel avantage concurrentiel qui repose avant tout sur l'engagement de la direction, des gestionnaires et des équipes. Saisissez les opportunités, relevez des défis, recommencez !

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer