4 conseils pour inventer le monde de demain en génie

Genium360 contribue à l’essor de l’ingénierie en initiant un concours de reconnaissance des membres professionnels en génie et des étudiants en génie. Les participants de la troisième édition du concours Inventer le monde de demain ont été forts inspirants. En effet, ils ont su promouvoir avec brio la relève en génie, l’innovation, l’engagement et l’entrepreneuriat.

Inventer le monde de demain

1. S’inspirer pour continuer à Inventer le monde de demain

Parmi les candidatures reçues, 12 projets ont été retenus et 4 grands gagnants ont été dévoilés lors de la remise des prix qui a eu lieu le 16 novembre 2017. En collaboration avec La Personnelle, Desjardins, BLG, Revue Gestion et Manuvie, 4 prix de 3500$ ont été remis suite au vote du public et un prix du jury a été dévoilé. Découvrez les grands gagnants du concours Inventer le monde de demain IMDD 2017 dans cette capsule vidéo :

  • Prix Innovation présenté par La Personnelle : Tony Vachon, Omega
  • Prix Entrepreneuriat présenté par Desjardins : Mohamed Khalil, Pyrocycle
  • Prix Engagement présenté par Manuvie et BLG : Chantal Bernatchez, Vergers d’Afrique
  • Prix Relève présenté par Revue Gestion : Félix-Antoine Lebel, Équipe Emus
  • Prix du Jury : Romain Gayet, Amélioration de la santé mentale des étudiant(e)s de génie, mise en place des mesures dans les universités et sensibilisation des acteurs concernés

soirée de remise de prix concours imdd 2017

2. Ne pas avoir peur de rêver et de croire en ses idées pour innover et inventer le monde de demain

Pour initier plus de projets innovateurs, il faut des exemples de réussite et une bonne relève. « Une bonne relève, c’est une relève motivée, engagée et qui n’a pas peur de rêver. » nous dit Félix-Antoine Lebel, Équipe Emus, gagnant du Prix de la relève. « Ce que j’aime avant tout, c’est de contribuer à former la relève, offrir une plateforme pour la transmission du savoir et permettre à des gens de pleinement développer leur potentiel. » ajoute t-il.

Tony Vachon est fondateur de Omega, « une entreprise spécialisée dans la filtration et le nettoyage des fosses septiques ». Il a mis sur pied un projet environnemental qui permet de transformer le nettoyage des égouts en le rendant plus écologique, plus efficace et moins coûteux. M. Vachon a su montrer qu’il faut croire en ses idées et qu’il faut savoir bien s’entourer pour les réaliser. « Je souhaitais simplement démontrer qu’un projet environnemental peut aussi s’avérer rentable. Étant Beauceron, je proviens d’un milieu où la fibre entrepreneuriale est très forte et où la prise de risque est en quelque sorte une seconde nature. Donc, j’ai appris à croire en mes idées et à savoir bien m’entourer. » explique t-il.

C’est également l’ambition et la tenacité qui ont permis à Mohamed Khalil de Pyrocycle, une entreprise de recyclage des déchets électroniques, de ne pas s’arrêter devant les obstacles. En effet, malgré le refus d’un incubateur pour un programme entrepreneurial, Pyrocycle a été finaliste ou lauréat dans plus de 15 concours en affaires, incluant le concours Inventer le monde de demain !

3. Inventer le monde de demain, c'est s’engager pour faire une différence ici et ailleurs

Être engagé c’est « faire une différence au quotidien en impliquant les gens et en valorisant le potentiel humain de chacun demander aux gens de s’impliquer dans leur passion et d’aller plus loin » Chantal Bernatchez, Vergers d’Afrique. « Comptant plus de 25 000 heures de bénévolat au service du Burkina Faso, Chantal Bernatchez se donne comme mission de lutter contre l’insécurité alimentaire par la plantation d’arbres fruitiers et la mise en place d’infrastructures agroalimentaires. »

Gagnante concours inventer le monde de demain

4. Sensibiliser et s’impliquer pour apporter du changement

Un organisme ou encore « une entreprise doit se démarquer par son innovation, par son savoir-faire, par son ingénierie et son développement. » dit Tony Vachon, Omega. Romain Gayet a quant à lui été choisi par le jury pour son projet d’intervention et de sensibilisation à la santé mentale des étudiants universitaires en génie.

C’est en étant un agent de changement qu’il est possible de réinventer le monde de demain.

 

Revenir au dossier Inventer le monde de demain 2017

Vous pourriez aimer aussi

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer