Salaire d’un ingénieur informatique : les tendances

Avec le vieillissement de la population et les départs à la retraite des baby-boomers, le Québec doit faire face à une diminution de la main-d'oeuvre qualifiée, dont les ingénieurs en informatique. Les entreprises font les yeux doux aux travailleurs possédant des qualifications, ce qui n'est pas sans conséquence sur leur salaire.

Le public rémunère mieux les ingénieurs en informatique que le privé

Si l'on se réfère à l'Enquête sur la rémunération des professionnels en génie salariés du Québec, on constate que les ingénieurs en informatique travaillant dans le secteur public touchent un salaire de base moyen de 97 592 $, soit une rémunération légèrement supérieure à la rémunération toutes catégories du secteur confondues qui est de 96 012 $.

Dans le privé, en revanche, le secteur n'est pas des mieux rémunéré puisque le salaire moyen d'un ingénieur en informatique est de 81 744 $ alors que la rémunération moyenne des ingénieurs toutes natures d'emploi confondues est de 96 079 $.

Une progression des salaires intéressante pour les débutants et les ingénieurs ayant moins de 15 ans d'expérience

Selon l'Enquête, on remarque de manière générale une progression des salaires des ingénieurs en informatique :

  • alors que le salaire de base moyen était de 59 000 $ pour les ingénieurs ayant 3 ans d'expérience ou moins l'année dernière, il est cette année de 62 038 $, soit une augmentation de plus de 5 %.
  • cet écart se confirme pour les ingénieurs plus expérimentés puisque les ingénieurs en informatique ayant de 3 à 14 ans d'expérience bénéficient quant à eux d'une augmentation de salaire supérieure à 7 % en seulement une année.
  • les ingénieurs ayant 3 à 5 ans d'expérience passent en un an d'une rémunération moyenne de 61 521 $ à 66 051 $, ceux avec 6 à 9 ans de métier progressent de 75 593 $ à 80 922 $ et les ingénieurs dont l'expérience varie de 10 à 14 ans touchent en moyenne 94 885 $ contre 88 671 $ l'année dernière.

Seuls les ingénieurs en informatique ayant plus de 25 ans d'expérience subissent une baisse de salaire, plus en rapport avec le marché du travail, avec leur rémunération moyenne qui passe de 115 529 $ à 114 327 $, soit une perte de près de 1 %.

Quant à l'évolution du salaire en fonction du baccalauréat en génie, elle tient compte de l'ensemble de ces tendances puisqu'il est passé de 82 900 $ en 2015 à 84 852 $ en 2016, soit une progression de 2,3 %.

Une pénurie d'ingénieurs qui fait grimper les salaires des débutants

Tous les secteurs d'emploi du Québec doivent actuellement faire face à une véritable pénurie d'ingénieurs en informatique : qu'il s'agisse des cabinets de conseils, des entreprises de conception de logiciels, des fabricants de matériel informatique, sans oublier les entreprises de télécommunication qui connaissent un boom des installations dotées de la technologie nuagique, l'ensemble de ces industries fait du charme aux ingénieurs en informatique.

Et cela se ressent sur les montants des rémunérations consenties aux jeunes diplômés. Par exemple, même les finissants au baccalauréat en génie informatique qui sortent de l'École Polytechnique décrochent un salaire moyen annuel de 58 300 $, le meilleur toutes spécialités confondues. S'ils sont talonnés par les bacheliers spécialisés en aérospatial qui obtiennent en moyenne 57 800 $, ils sont bien loin devant les ingénieurs en physique contraints de se contenter d'une rémunération de 47 000 $.

Les professionnels du génie en informatique travaillant au Québec et les jeunes ingénieurs encore en formation n'ont pas de souci à se faire : leur emploi est pérenne et la rémunération a tendance à progresser plus que dans les autres spécialités et sur le marché de l'emploi en général.

Revenir au dossier Rémunération en génie

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer