Les métiers émergents de l’ingénierie de demain

Dans une industrie qui doit en permanence faire face à des enjeux majeurs, la profession d'ingénieur est constamment en évolution et des métiers émergents se profilent à l'horizon. De nouveaux cursus se créent pour adapter l'enseignement aux besoins du marché et former les ingénieurs pour relever les défis de demain.

Le Big Data

Avec la production massive de données, les ingénieurs d'aujourd'hui doivent mettre au point des outils pour gérer et stocker ces informations. Le défi des ingénieurs spécialistes des mégadonnées est de taille puisqu'il s'agit :

  • de créer des logiciels, des algorithmes et des outils pour trier, traiter les données afin de les rendre accessibles et claires pour les décideurs, contribuant ainsi à optimiserl'utilisation des informations, et la prise de décisions éclairées
  • de lancer des produits innovants et de faire évoluer les services et les produits de manière à répondre parfaitement aux fonctions des clients
  • de garantir la sécurité des données aussi bien lors du stockage que du transfert

À l'heure actuelle, il manquerait 10 500 à 19 000 spécialistes en big data au Québec et c'est pourquoi les universités québécoises, comme l'Université Laval ou encore l'Université McGill ont intégré des cours dédiés à la formation dans le domaine des mégadonnées au sein des programmes de génie informatique et logiciel.

L'environnement

Avec la préoccupation croissante de la question de la protection de l'environnement, on assiste à l'émergence de nouveaux métiers dans le domaine de l'ingénierie.

Les mines doivent faire face à un besoin croissant d'ingénieurs pour restaurer les sites, traiter les rejets et réduire les impacts de l'exploitation minière et de plus en plus de formations sont disponibles dans ce domaine, par exemple le cours Environnement minier et restauration de sites proposé par Polytechnique Montréal.

L'Université Laval a quant à elle mis sur pied un programme de génie de l'environnement ainsi qu'une autre formation plus spécialisée de Génie des eaux permettant de préparer les ingénieurs qui devront trouver des solutions pour traiter les problèmes majeurs relatifs à l'eau, dont les problématiques de bassins versants.

La robotique et l'intelligence artificielle

Déjà présents dans le milieu industriel et le secteur médical, les robots et drones sont sur le point d'investir les foyers à moyen terme. Les ingénieurs de demain seront amenés à créer des robots pour accomplir de plus en plus de tâches différentes et complexes, mais également à concevoir, grâce à la maîtrise de l'intelligence artificielle, des programmes leur permettant de s'adapter. Polytechnique Montréal a intégré dans son programme de génie électrique un cours portant sur les « systèmes interactifs et robotiques » et l'Université de Sherbrooke propose un programme de génie robotique combinant génies mécanique, électrique et informatique.

Les nouveaux matériaux

Le marché des matériaux et du textile est en plein bouleversement : toujours à la pointe de l'innovation, le secteur du textile ne cesse d'utiliser des matières détournées du monde sportif ou professionnel et d'expérimenter les mélanges de matières. Les matériaux et tissus intelligents offrent de plus en plus de propriétés pratiques et permettent des avancées importantes, notamment dans le domaine biomédical. Il existe notamment une formation en Génie des matériaux proposée par Polytechnique Montréal, mais également des formations plus spécifiques comme la Maîtrise en sciences et génie des matériaux lignocellulosiques dispensée à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Le Neuroleadership

Nouvelle approche de gestion basée sur des découvertes du domaine de la neuroscience, le neuroleadership est en passe d'apporter des changements révolutionnaires dans la gestion de demain des entreprises.

Ainsi, les ingénieurs occupant des postes de gestion vont être amenés à intégrer ces nouvelles pratiques et à réviser leurs méthodes de management. Des formations sur le neuroleadership appliqué à la gestion sont offertes par le RéseauIQ, et des ateliers sur le thème du leadership et des neurosciences sont proposés par l'Université McGill.

Les métiers émergents dans l'ingénierie de demain doivent permettre de faire face aux nouveaux enjeux aussi bien environnementaux qu'économiques. Qui dit nouvelles professions dit nouvelles formations : c'est pourquoi les Universités du Québec ont mis en place des programmes d'enseignement modernes adaptés afin de former des ingénieurs à la pointe des dernières technologies.

Revenir au dossier Rémunération en génie

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer