Ingénieur civil : comparatif des salaires au Québec et ailleurs

Depuis que le Québec a modifié sa politique d'immigration en 2013, la Belle Province manque d'ingénieurs civils. Par conséquent, elle a décidé d'accueillir des spécialistes étrangers pour faire face à la demande, la mise en oeuvre de projets et la gestion de chantiers se définissant clairement comme des secteurs d'avenir au Québec.

Les salaires des ingénieurs civils au Canada

Avec un salaire médian de 33 $ l'heure, le Québec est la Province où les salaires sont les moins élevés, ex aequo avec Terre-Neuve-et-Labrador, les meilleures rémunérations étant versées par les Territoires du Nord-Ouest avec un salaire médian de 46 $ l'heure, et la Colombie-Britannique avec 43 $, suivis par les salaires médians de 39 $ en Ontario et 38 $ en Alberta. Les rémunérations médianes de l'Île-du-Prince-Édouard, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de la Saskatchewan et du Yukon se situent quant à elles dans un intervalle compris entre 33 $ et 38 $ de l'heure.

Un indice à l'étranger

Les États-Unis affichent un salaire médian de 62 000 $ par an, et une fourchette de salaires allant de 47 000 $ à 93 000 $. La Belgique garantit un salaire minimum de 42 000 € (~65 000 $) pour un ingénieur civil débutant et paie en moyenne 53 000 € (~82 000 $) un ingénieur en fin de carrière, auxquels s'ajoutent les avantages légaux sociaux. La France, quant à elle, paie ses jeunes ingénieurs environ 2600 € (~4000 $) par mois et peut aller jusqu'à verser 9500 € (~14 000 $) pour un ingénieur très expérimenté. Mais c'est sans aucun doute la Suisse qui se positionne comme le pays le plus attractif en matière de rémunération des ingénieurs civils : connaissant une pénurie d'ingénieurs causée par le vieillissement de la main-d'oeuvre, elle embauche des ingénieurs étrangers à des salaires annuels situés entre 100 000 CHF (~140 000 $) et 147 000 CHF (~210 000 $). Bien entendu, le coût de la vie à l’étranger est une variable à prendre en considération, mais il est tout de même possible de dégager de ces données une certaine tendance en ce qui a trait aux salaires des ingénieurs à l'extérieur du Canada.

Des avantages non négligeables

Mettre en parallèle la rémunération seule ne permet pas de faire une solide comparaison. En effet, l'intégration d'un certain nombre de paramètres est indispensable pour obtenir une vision objective des rémunérations. Le rythme de révision du salaire fait partie des éléments dont il faut tenir compte, ainsi que le nombre d'heures de la semaine de travail, ou toute forme de flexibilité, comme la semaine de quatre jours. Le paiement des heures supplémentaires peut également faire varier le salaire de manière significative : au Québec, par exemple, certaines entreprises majorent les heures de 50 % au-delà de 37 ou 38 heures hebdomadaires, tandis que d'autres les comptabilisent sous forme de banque de temps afin de les faire récupérer. Certaines entreprises les considèrent comme incluses dans le forfait et ne versent aucun complément de quelque nature que ce soit. L'intégration d’avantages sociaux peut également faire pencher la balance : en effet, l'ajout d'assurances collectives, de régimes de retraite, de vacances et jours de congés, ou encore de la sécurité d'emploi, sont autant d'éléments non négligeables que l'ingénieur n'aura pas à financer avec sa rémunération. Certaines entreprises offrent également des bonis annuels à la performance. ArcelorMittal verse, par exemple, des primes pouvant atteindre jusqu'à 15 % du salaire de ses ingénieurs. D'autres entreprises permettent aux salariés d'acheter des actions à prix préférentiel, les faisant ainsi bénéficier de la hausse du cours qui peut avoisiner les 50 % pour certaines années. Avec leur bagage en poche, les ingénieurs québécois sont des profils recherchés. Ils sont libres de travailler aussi bien dans leur province qu'ailleurs dans le monde. Le génie civil, secteur d'avenir, leur offre donc la merveilleuse opportunité de découvrir les autres provinces du Canada et de voyager à l'étranger.


Pour en savoir plus sur la rémunération des professionnels en génie du Québec, consultez l'Enquête sur la rémunération du Réseau des ingénieurs du Québec 2015, et surveillez la sortie de l'édition 2016 qui aura lieu au cours de l'été!


Sources : http://www.guichetemplois.gc.ca/rapport-fra.do?mid=22312&,region=25349&,lang=fra&,cnp=2131&,ln=n&,s=1#wages http://www.fabi.be/index.html http://www.swissengineering.ch/index.php?lang=fr

Revenir au dossier Rémunération en génie

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer