Génie civil : quels salaires?

Si la rémunération de départ d'un ingénieur dépend essentiellement du secteur d'activité de l’employeur et de la spécialité du diplôme de baccalauréat en génie, les augmentations de salaire varient surtout en fonction du secteur d'activité de l'entreprise et de l'ancienneté. Les ingénieurs en génie civil n'échappent pas à cette tendance, bien que leur secteur comporte quelques particularités au niveau de la progression salariale.

Les salaires de départ des ingénieurs en génie civil sont plutôt faibles

Les rémunérations de début de carrière ne sont pas le point fort du secteur. Avec une rémunération directe moyenne de 59 300 $ pour les ingénieurs ayant moins de trois ans d'expérience, le génie civil arrive en dernière position, derrière l'industrie manufacturière qui les rémunère 60 200 $. En comparaison, la consultation affiche un salaire moyen de départ de 64 500 $, 65 800 $ pour l’aéronautique, 69 200 $ pour l'extraction minière, de pétrole et de gaz, et 74 100 $ pour l'informatique.

Les pourcentages d'augmentation des salaires sont satisfaisants

Les taux moyens de hausse annuelle des rémunérations en génie civil sont les deuxièmes du secteur de l’ingénierie avec 4,89 %, l'informatique remportant la première place avec 5,10 %, et l’aéronautique présentant le taux le plus faible avec 3,26 %.

L'évolution des rémunérations en cours de carrière est bonne

Si les salaires de départ ne sont pas mirobolants, les perspectives d'augmentation des salaires sont prometteuses, le secteur affichant les plus fortes progressions de salaire de l'ingénierie. Au-delà de 28 ans d'expérience, la rémunération directe y est en moyenne de 175 400 $ contre 140 200 $ dans l'aéronautique, 146 200 $ dans l'industrie manufacturière, 146 500 $ dans la consultation, et 153 400 $ dans l'informatique. Seule l'extraction minière, de pétrole et de gaz dépasse le génie civil avec 197 900 $. À noter que ces moyennes masquent de grandes inégalités, l'écart-type étant de 80 200 $ dans le génie civil et 107 500 $ dans l'extraction minière, de pétrole et de gaz.

Les salaires dépendent grandement du type de fonction occupée

Dans le domaine du génie civil, les ingénieurs ont des rémunérations pouvant présenter une différence de 50 % en fonction du poste occupé. Comparativement au salaire de base moyen de 81 200 $ en ingénierie et de 87 200 $ en gestion de projets, celui d'un ingénieur en gestion atteint 120 300 $.

Les rémunérations varient en fonction du nombre d’employés de l'entreprise

Plus ils travaillent dans une grosse structure, plus les ingénieurs en génie civil sont, en moyenne, bien payés. Les compagnies de moins de 100 employés offrent un salaire de base moyen de 85 900 $, contre 91 100 $ pour celles de 100 à 1000 employés, et 102 000 $ pour les entreprises de plus de 1 000 employés. À noter que l'écart-type de 50 100 $ dénote des disparités salariales importantes dans les grandes entreprises.

La région du travail influe sur les salaires

Comme pour l'ensemble des ingénieurs, les rémunérations varient fortement en fonction de la région de travail. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean offre un salaire de base moyen de 81 900 $, contre 89 300 $ à Montréal, ou encore 89 500 $ en Montérégie. Trois régions semblent se démarquer : il s'agit des Laurentides avec un salaire de base moyen de 96 600 $, la Capitale-Nationale avec 98 700 $, ou encore le Centre-du-Québec avec 99 300 $. Outre ces considérations, il convient de prendre en compte d'autres facteurs importants (avantages sociaux, conditions de travail, etc.) afin d'apprécier de manière plus juste la rémunération. Il peut également s'agir de la probabilité à recevoir une prime à la performance, du dédommagement en cas de temps de travail supplémentaire, du nombre d’heures de travail réalisées, ou encore de la flexibilité des horaires et de l’environnement de travail.

Revenir au dossier Rémunération en génie

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer