Salaires et avantages sociaux : regard sur les différences entre le privé et le public

Comme chaque année, l’enquête sur la rémunération en génie au Québec dresse le portrait des salaires des professionnels et professionnelles du génie. Elle révèle notamment certaines différences de salaire et d’avantages sociaux entre les membres du personnel des secteurs privé et public. Coup d’œil sur les plus récentes données.

Selon le sondage Web réalisé par la firme Léger du 22 mars au 18 avril 2021 auprès d’un échantillon de 5 701 spécialistes du génie à temps plein (32 heures et plus) et membres de Genium360, le salaire de base moyen dans le secteur privé s’avère légèrement plus élevé qu’au public en 2021. On parle de revenus de 108 393 $ au privé, comparativement à 107 420 $ dans le secteur public. Les augmentations de salaire sur un an se chiffrent ainsi à 2,34 % pour le premier groupe et de 1,98 % pour le second.

L’écart se creuse toutefois avec les années d’expérience. Au privé, les professionnels et professionnelles du génie ayant au moins 28 ans d’expérience peuvent espérer un salaire annuel moyen de 139 319 $, contre 118 925 $ dans le secteur public.

Cela dit, étant donné que le salaire annuel de base représente la rémunération annuelle brute avant impôts, sans bonus, primes ou heures supplémentaires rémunérées, il convient de considérer également les avantages sociaux et ceux reliés à la rémunération de chaque secteur pour pouvoir les comparer au mieux.

Miser sur la conciliation travail-famille : avantage au public

Selon l’enquête, le secteur public offre des conditions de travail généralement plus intéressantes que le privé à certains égards. À commencer par l’horaire de travail : alors que les membres du personnel des entreprises publiques passent 40 heures au bureau, ceux du privé doivent consacrer environ trois heures de plus à leur emploi chaque semaine.

Il en va de même avec les congés payés. Au public, on offre en moyenne trois jours de vacances, quatre congés de maladie et un congé mobile de plus par année.

N’empêche, l’industrie dans son ensemble a mis en place des mesures pour faciliter la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle. D’après le sondage, une vaste majorité de spécialistes du génie (98 % au public et 94 % au privé) profitent de ces dispositions, en particulier d’une certaine flexibilité en matière d’horaires et de télétravail.

Régime de retraite et assurances : avantage au public

Les employés et employées du secteur public sont aussi mieux lotis en vue de leur retraite : 98 % des entreprises publiques en sont dotées, comparé à 86 % au privé.

Côté assurances, on note toutefois peu de disparités, puisque respectivement 96 % et 94 % du personnel ont accès à un régime d’assurances collectives.

Rémunération indirecte et autres avantages perçus : avantage au privé

Une majorité des personnes interrogées ont déclaré être admissibles à au moins un type de rémunération indirect, soit 82 % dans le public et 87 % dans le privé. Des exemples? Se voir rembourser une formation, les frais de téléphone cellulaire et de bureau à domicile.

En outre, pour se faire rembourser ses frais d’adhésion à l’Ordre des ingénieurs du Québec, il vaut encore mieux travailler pour une entreprise privée, puisque 76 % le font d’emblée, comparé à 45 % des entreprises publiques.

Enfin, le secteur privé offre indéniablement davantage de possibilités en ce qui a trait aux primes de rendement, aux régimes d’achat d’actions et aux régimes de participation aux profits et aux dividendes.

Offrez-vous un salaire compétitif?

Une calculatrice est mise à la disposition des membres de Genium360 afin de leur offrir un aperçu rapide et personnalisé de leur niveau de salaire. Accédez à notre calculatrice salariale sans plus tarder.

 

Photo de couverture: iStock

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer