Forum sur l’Intelligence Artificielle à C2 Montréal

C2 Montréal réalisait la plus grande conférence montréalaise qui unissait les univers du commerce et de la créativité afin d’explorer les tendances, bouleversements et mutations qui se dessinent à l’horizon. Parmi ces mutations, l’intelligence artificielle qui est au cœur de la « quatrième révolution industrielle » faisait l’objet d’un forum qui se déroulait sur les trois jours de l’événement.

Premier forum sur l'intelligence artificielle, par C2 Montréal

Le premier Forum sur l’Intelligence Artificielle visait à explorer des solutions aux problématiques mondiales les plus préoccupantes, et de réfléchir aux types de contextes dans lesquels évolueront les organisations et la main-d’œuvre de demain.

Parmi les nombreux ateliers et conférences présentés, Genium360 a notamment assisté à la conférence d’ouverture prononcée par les deux cofondateurs d’Element AI, Yoshua Bengio et Jean-François Gagné, qui a donné le coup d’envoi aux discussions.

Pendant trois jours, le programme élaboré par les fondateurs d’Element AI abordait entre autres les tendances et applications potentielles, les impacts de l’AI sur les compagnies, organisations, et sociétés, ainsi que les pistes d’action pour s’y préparer.

Qu’arrive-t-il lorsqu’on fournit aux machines les habiletés à comprendre leur environnement?

L’intelligence artificielle amène la « mesure » à un autre niveau, c’est-à-dire qu’elle offre la possibilité de capturer les variations les plus subtiles, sur les tâches les plus précises. En la considérant comme plate-forme globale au service des différents éléments de la chaîne de valeur, elle permet de multiplier nos capacités de production, d’aller au-delà de ce qui est humainement possible.

Selon Jean-François Gagné d’Element AI, conférencier à C2 Montréal, l’intelligence artificielle ne modifie pas seulement les biens que nous produisons et comment nous les produisons, elle nous transforme, nous aussi. Les tâches techniques étant reléguées aux machines, l’intelligence artificielle redonne, en quelque sorte, sa pleine valeur à la créativité humaine. Dans cette perspective, les individus, les idées, l’innovation et la propriété intellectuelle deviennent alors les ressources les plus distinctives sur lesquelles les marques devront miser pour se démarquer.

Intelligence artificielle et ses impacts, présentés à C2 Montréal

Avec l’apport d’une technologie qui apprend à s’améliorer pour atteindre un objectif défini, les délais d’exécution se voient raccourcis et les coûts marginaux de production se rapprochent de plus en plus de zéro. La rétroaction en direct sur les variables les plus stratégiques permet par ailleurs l’optimisation de toutes les ressources nécessaires à la production d’un bien. On pourrait entre autres optimiser en temps réel le type d’énergie requis pour le type de procédé dont on a besoin, ou encore, relocaliser la production en fonction du climat afin d’obtenir la température la plus propice pour gérer des serveurs par exemple. Selon Jean-François Gagné, sans surprise, l’intelligence artificielle rejoint les capacités humaines sur des tâches de plus en plus précises comme la reconnaissance vocale, la classification des images, la traduction, etc.

C2 Montréal Intelligence artificielle

Crédit photo: Jimmy Hamelin, C2 Montréal

Applications concrètes présentées à C2 Montréal

Ce forum sur l’intelligence artificielle a permis d’identifier des opportunités, de soulever de nombreuses questions, sans toutefois amener toutes les réponses. Des professionnels de tous les domaines se sont réunis pour imaginer comment leurs industries respectives pourraient tirer profit des applications de l’intelligence artificielle.

Au passage, nous avons rencontré Simon Alex Bérubé, cofondateur d’Ipnos, une entreprise de Saint-Bruno qui conçoit des applications mobiles. Formé en génie informatique à l’Université de Sherbrooke, il participait au forum sur l’IA, un sujet qui le fascine depuis longtemps déjà, pour tisser des relations d’affaires et s’inspirer des pratiques qu’il pourrait appliquer à son entreprise prochainement. « Dans notre contexte d’affaires, les applications de l’IA pour l’optimisation de la monétisant sont très intéressantes pour aller chercher le maximum de revenus par utilisateur. L’IA pourrait par exemple nous permettre d’identifier avec précision la meilleure façon de présenter une offre de prix afin qu’elle soit optimale pour chaque segment de consommateur. »

Rôle du monde du génie dans les questions éthiques reliées à l’intelligence artificielle

Selon Simon Alex Bérubé, les ingénieurs ont une grande responsabilité à ce niveau et c’est pourquoi ils doivent être impliqués, au-delà des projets spécifiques auxquels ils participent. « La seule chose qu’on ne peut pas faire, c’est d’arrêter le progrès en technologie. En conséquence, les ingénieurs doivent prendre conscience des impacts à long terme que peuvent engendrer ces avancées sur la planète et l’humanité ». Quel est l'impact de l'intelligence artificielle sur le monde en génie ?


Pour en savoir plus :

Conférence Movin'on abordera aussi les questions reliées à l'IA appliquée au transport

The AI Revolution: Our Immortality or Extinction, sur le blogue Wait but why, par Tim Urban

Comment profiter de l’intelligence artificielle, La Presse+, par Karim Benessaieh

La liste des conférenciers du Forum Intelligence Artificielle à C2 Montréal

Retour sur la conférence « Intelligence artificielle : rôle et impact sur les métiers du génie », par Genium360

 

 

Revenir au dossier Intelligence artificielle

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer