Entreprise et intelligence artificielle : quel sera le nouveau rôle du génie?

Dans l'entreprise, l'intelligence artificielle prend une place croissante, les machines étant amenées à nous assister de plus en plus dans nos vies professionnelles comme personnelles. Mais quel est l'impact de l'IA sur l'emploi en génie? De quelle manière va-t-elle modifier le rôle du génie?

Intelligence artificielle et son impact sur le rôle de l'ingénieur 

Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, on attendait de l'ingénieur qu'il adopte une approche rationnelle permettant de modéliser les concepts et d'optimiser le fonctionnement des équipements. Stéphane Marchand, rédacteur en chef du Paris Tech Review, expliquait d’ailleurs dans lors de sa conférence « Quel portrait pour l’ingénieur de demain » que, de l'ingénieur rationnel, modélisateur et optimisateur, l'ingénieur de demain doit devenir producteur de concepts novateurs et développer une sensibilité plus artistique et esthétique. Bien plus polyvalent et à l'écoute du monde qui l'entoure, l’ingénieur bénéficiera d'une vision plus globale qu'auparavant, ce qui lui permettra d'apporter des réponses mieux adaptées aux besoins de la société. Cette révolution dans le métier ne touchera pas uniquement les ingénieurs en intelligence artificielle : comme l'IA investit tous les domaines, aucun professionnel du génie ne sera épargné.

Les métiers émergents liés au développement d'une intelligence artificielle

Les ingénieurs en intelligence artificielle

En premier lieu, on pense évidemment aux débouchés qu'offrent les formations en intelligence artificielle et notamment dans les domaines de la robotique. Les robots intelligents qui ont déjà investi le secteur industriel et le milieu médical nous assisteront à la maison, et la maîtrise de l'intelligence artificielle permettra au fil du temps de leur déléguer des tâches de plus en plus complexes.

La recherche en imagerie

De son côté, la recherche en imagerie commence à faire les yeux doux aux ingénieurs qui vont y faire de la recherche, tant dans les laboratoires des universités que dans ceux des grands groupes fabricant des équipements liés à l’imagerie, et notamment l’imagerie médicale.

Les ingénieurs cogniticiens

Derrière ce terme savant se trouve un ingénieur expert à la fois en sciences humaines et en sciences pures. Autrement dit, l'ingénieur cogniticien va intervenir dans la conception d'interfaces homme / machine afin d'apporter une dimension humaine au produit, qui sera aussi bien un logiciel qu'un site internet. On retrouvera avant tout les ingénieurs cogniticiens dans les services numériques et la conception informatique, mais ils œuvreront également dans les sociétés de services, les bureaux d'études ou encore dans les domaines du contrôle de l'énergie ou de la sécurité industrielle.

La demande en ingénieurs spécialisés dans les systèmes embarqués va également se renforcer. Ces professionnels du génie au large domaine de compétences vont en effet devoir développer des systèmes et des logiciels intégrant à la fois l'intelligence artificielle, la miniaturisation et la sécurisation des systèmes.

Le boom des métiers liés à la conception de robots réparateurs… de robots

Avec l'explosion de la robotisation dans tous les domaines, les interventions de maintenance préventive et curative vont se multiplier. Cette fois encore, ce sont des robots qui seront chargés de cette tâche. Les ingénieurs travailleront donc de plus en plus sur l'élaboration de robots encore plus intelligents capables d'assurer les opérations d'entretien et de maintenance de leurs homologues de type série.

De nombreux autres métiers sont en train de s'ouvrir aux ingénieurs spécialisés en intelligence artificielle, qui seront amenés à :

  • participer au développement de logiciels chez des éditeurs
  • travailler dans des sociétés spécialisées en image de synthèse et animation 3D
  • exercer leurs talents dans les domaines de la reconnaissance visuelle, agents intelligents, simulation de comportements, automatisation ou maintenance industrielle
  • œuvrer dans des secteurs aussi variés que la sécurité informatique, le contrôle de qualité, de la simulation, la communication, la presse, la publicité, la muséologie, la construction automobile, l'aéronautique, la gestion de patrimoines, ou encore les effets spéciaux dans l'audiovisuel.

Une intelligence artificielle au coeur de la 4e révolution industrielle

Le développement fulgurant de l'intelligence artificielle, qui est au cœur de la « quatrième révolution industrielle », bouleverse profondément le métier d'ingénieur. Cette révolution touche l'ensemble des professionnels du génie. Certains ingénieurs deviennent des spécialistes en intelligence artificielle, tandis que ceux exerçant dans les domaines plus traditionnels doivent intégrer de nouvelles habiletés pour répondre aux besoins de leurs clients ou entreprises.

Revenir au dossier Intelligence artificielle

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer