Trois facteurs pour fixer le salaire des professionnels du génie

Bien estimer sa valeur sur le marché du travail est essentiel, que ce soit pour planifier son cheminement professionnel ou pour savoir comment négocier son salaire en entretien d’embauche ou d’évaluation.

Tous les ans, l’Enquête sur la rémunération des salariés et des diplômés en génie sonde quelque 4000 membres de Genium360 pour connaître les différents paramètres permettant de déterminer leurs salaires, de même que les paramètres de l’exercice de leur profession.

Dans sa plus récente mouture, le rapport révèle qu’en 2020, le salaire annuel moyen de base s’établit à 104 085 $. On parle d’une augmentation de 3,26 % par rapport à 2019. Fait à noter : cette hausse s’avère plus importante que celle du coût de la vie au Québec (2,09 %) et au Canada (1,95 %).

On y note en outre que les femmes gagnent annuellement environ 10 000 $ de moins que les hommes, leurs revenus moyens étant entre 94 098 $ et 105 951 $ respectivement.

Par ailleurs, l’étude compile et analyse certains éléments bien précis qui influencent le salaire : l’expérience, le poste occupé et la région de travail. Faits saillants.

L’importance de l’expérience

Comme pour toutes les professions, les années d’expérience sont déterminantes pour le salaire des professionnels en génie. Les données du rapport d’enquête 2020 montrent d’ailleurs qu’il faut avoir accumulé une quinzaine d’années d’expérience avant de pouvoir obtenir un salaire dans les six chiffres.

L’expérience est donc payante : un ingénieur en tout début de carrière, ayant moins de cinq ans d’expérience, peut espérer gagner de 62 000 $ à 70 000 $, tandis que le salaire moyen des professionnels très expérimentés s’élève jusqu’à 134 000 $.

La fonction affecte la rémunération

Les postes de direction sont les mieux rémunérés. Les employés qui portent le titre de directeur, de vice-président ou de président reçoivent un salaire qui varie de 130 000 $ à près de 182 000 $.

Un professeur gagne en moyenne près de 120 000 $, soit un peu plus que le chef de service/superviseur (109 000 $).

Enfin, le salaire moyen des chargés de projets, des conseillers et des consultants se chiffre aux alentours de 93 000 $, et celui des autres types d’emplois, juste un peu en deçà de cette somme.

Des salaires à « géographie variable »

Le lieu de travail génère de grands écarts salariaux : un ingénieur exerçant dans la région administrative de la Côte-Nord, où la rémunération est la plus élevée au Québec, gagne en moyenne 124 983 $ par année, tandis qu’un confrère travaillant dans le Bas-Saint-Laurent, où les salaires sont les plus bas dans la province, touche 80 087 $.

Les régions de l’Outaouais, de Montréal, de la Montérégie et de Laval offrent pour leur part des salaires moyens oscillant entre 103 000 $ et un peu plus de 110 000 $.

À l’étranger, c’est une autre histoire! Les professionnels de l’ingénierie qui ont l’âme voyageuse pourraient ainsi être agréablement surpris : le salaire moyen ailleurs dans le monde s’établit à un peu plus de 160 000 $.

Un outil essentiel

Réservée aux membres de Genium360, la calculatrice de salaire permet de calculer le salaire d’un professionnel en génie en tenant compte d’un certain nombre de paramètres, comme le nombre d’années d’expérience et le type d’emploi. Il suffit d’y entrer les diplômes que vous avez obtenus, votre spécialisation et votre statut hiérarchique. En quelques clics, vous saurez tout des salaires de base moyen et médian pour votre type de poste.

Les outils conçus par Genium360 permettent de déterminer le salaire de manière réaliste en tenant compte des divers éléments qui influencent l’offre de rémunération. Pour être au fait des pratiques salariales de l’industrie, lisez l’Enquête sur la rémunération des salariés et des diplômés en génie et consultez la calculatrice de salaire de Genium360.

 

Photo de couverture par Thought Catalog via Unsplash.

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer