Quels sont les domaines d’activités d’un ingénieur électrique ?

Au Québec, le génie électrique est un secteur porteur en matière d'emploi (voir les débouchés en électricité du bâtiment et les opportunités de carrière en génie électrique à Montréal). Les offres d'embauche affluent tellement que certains finissants n'ont pas besoin de chercher un emploi et se voient proposer plusieurs postes dès leur diplôme obtenu. Mais dans quels domaines peut travailler un ingénieur électrique ?

6 domaines d'activité d'un ingénieur électrique

L'aéronautique

L'ingénieur électrique qui occupe un poste dans le domaine de l'aéronautique est chargé de concevoir les systèmes électroniques et informatiques qui se trouvent à bord des aéronefs tels que par exemple, les systèmes de navigation, de pilotage automatique, de communication, les radars, l'informatique embarquée, les indicateurs d'environnement en cabine, l'instrumentalisation de la vitesse aérodynamique, les transmetteurs et les indicateurs de positionnement des roues.

Le biomédical

Dans le secteur du biomédical, l'ingénieur électrique est plus particulièrement chargé de développer l'instrumentalisation biomédicale et l'imagerie médicale. On compte parmi eux les composants ou systèmes électroniques utilisés dans le domaine, tels que des instruments électroniques chirurgicaux, des systèmes d'imagerie, des biosystèmes ou des circuits implantables.

Il peut aussi être responsable d'achat, de maintenance et de matériovigilance des appareils et dispositifs médicaux dans un établissement public ou privé, assurer la formation du personnel et jouer le rôle de l'interface entre les fournisseurs de matériel médical et l'établissement de santé.

L'énergétique

Lorsqu'il travaille pour un fournisseur d'énergie, l'ingénieur électrique effectue les études préalables à l'implantation de lignes aériennes ou souterraines qui alimenteront les clients particuliers comme professionnels. Il s'occupe également de concevoir les postes électriques, les branchements aux producteurs d'énergie renouvelable et les systèmes de surveillance des réseaux. Pouvant être spécialisé en électricité du bâtiment, l'ingénieur électrique doit connaître le code du bâtiment, la loi sur le bâtiment ou encore les dispositifs de sécurité pour un bâtiment durable et écoénergétique.

bâtiment durable ingénieur électrique

L'ingénieur électrique peut également mener des missions de recherche appliquée lorsqu'il occupe un poste chez un fabricant de batteries ou de véhicules électriques.

L'informatique

Même si l'informatique industrielle emploie essentiellement des ingénieurs formés au domaine, elle réserve aussi un bon accueil aux professionnels du génie électrique. En fonction du secteur d'activité, l'ingénieur qui travaille dans le domaine de l'informatique industrielle peut être responsable de la réalisation et de la programmation de cartes électroniques, de la gestion et la maintenance de réseaux industriels et informatiques, de l'automatisation et du contrôle de processus industriels ou encore de l'élaboration de l'électronique embarquée d'un véhicule.

Les systèmes électriques et électroniques

L'ingénieur électrique s'occupe aussi de la conception, de la réalisation et de l'exploitation des systèmes électriques et électroniques dans de nombreux domaines. Il met au point les équipements et composants utilisés dans le développement de nouveaux réseaux électriques ou la rénovation de réseaux existants, tels que des générateurs, des transformateurs ou encore des lignes à haute tension. Ceux-ci peuvent être, par exemple, destinés à l'automatisation de processus industriels, au traitement de l'information, ou encore à la production, au transport et à la distribution de l'énergie électrique. Enfin, l'ingénieur électrique contrôle également les installations et leur sécurité tout en veillant au respect de l'environnement. Une introduction sur la sécurité électrique permet de mieux comprendre l'application des dispositifs de sécurité sur les réseaux électriques et être en mesure d'identifier les risques associés aux équipements de distribution électrique.

Les télécommunications

Dans le secteur des télécommunications, l'ingénieur électrique est responsable de la conception des systèmes de communication terrestre, aérienne et maritime. Il élabore notamment les instruments de navigation et de guidage tels que par exemple, les systèmes d'aide à la navigation, de contrôle aérien ou ferroviaire ou de positionnement par satellite. Il peut être également chargé d'élaborer des équipements téléphoniques comme des modems, des standards et centrales d'appels, ainsi que du matériel de radiodiffusion, de télédiffusion, de câblodistribution et de communication sans fil comme des codeurs et des décodeurs ou encore des émetteurs-récepteurs.

Les formations en génie électrique offrent de nombreux débouchés tous plus intéressants les uns que les autres. Le marché québécois fait actuellement la part belle aux ingénieurs électriques, et le futur semble prometteur quant aux perspectives d'emploi et de rémunération : en un mot, le génie électrique a de beaux jours devant lui.

FORMATION Principes de base de la gestion des risques technologiques

Date : Nov. 12, 2020, 9 a.m.
Durée : 2 heures
Lieu : En ligne

Au cours des dernières années, le Québec a connu une série d’accidents industriels majeurs. Les rapports émis à la suite des enquêtes sur la cause de ces accidents, démontrent dans beaucoup de cas, il existe un certain laxisme au niveau de la mise en application des principes de la gestion des risques technologiques au sein de nombreuses entreprises Québécoises. Tel que stipulé à l’article 2.01 de son code de déontologie, dans tous les aspects de son travail, l'ingénieur doit tenir compte des conséquences de l'exécution de ses travaux sur la vie et la santé des personnes ainsi que sur l'environnement et la propriété. C’est pour cela qu’une bonne connaissance et mise en application des principes de la gestion des risques technologique est primordiale pour rencontrer les exigences de l’article 2.01 du code de déontologie des ingénieurs.

En savoir plus

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer