Qu’est-ce qui définit un bâtiment durable?

On me demande souvent de définir le concept du « bâtiment durable », d’en donner les caractéristiques. Parfois, on me montre un plan en m’interrogeant sur le côté vert de la construction. Que répondre dans ces cas-là? Le sujet est vaste et complexe!

Le concept de bâtiment durable : c'est fait pour durer

La première définition d’un bâtiment durable est littéralement un bâtiment qui dure. Par exemple, une construction neuve a plus d’impact écologique qu’une rénovation complète. Une construction durable implique de considérer, dès la conception, la durée de vie de l’édifice et d'imaginer son impact présent, mais aussi futur, lors de son utilisation et de sa déconstruction.

Un bâtiment durable et plus efficace

Un bâtiment durable, c’est également un édifice qui en fait plus que les autres. Il doit être plus économe au plan énergétique, consommer moins d’eau potable, rejeter moins d’eau à l’égout et dégager moins de gaz à effet de serre. Plusieurs solutions existent. Sous nos latitudes, une bonne isolation et un chauffage efficace associés à la récupération de chaleur seront privilégiés.

La durée de vie et les matériaux d'un bâtiment durable

Mais ce n’est pas tout. Les matériaux, bien sûr, jouent un rôle important dans l’impact écologique d’un bâtiment. Le choix de ces derniers doit se faire en tenant compte de nombreux critères. Le premier est le cycle de vie du matériau. Idéalement, le matériau doit être produit localement, mais doit également être issu de ressources régionales et renouvelables. Son potentiel de recyclage et sa durée de vie sont d’autres critères importants. Si le matériau est produit localement, mais qu’il n’est pas ou peu recyclable et doit être remplacé régulièrement, il ne s’agit pas là d’un matériau durable.

Un bon matériau doit aussi apporter des réponses pratiques et intelligentes aux usagers. Une isolation peu performante à base de produits locaux et recyclables ne sera probablement pas une solution adéquate au Québec.

Ces critères doivent être considérés lors de la construction, mais aussi lors de l’utilisation et de la démolition de l’édifice.

Un bâtiment durable qui évolue dans le temps

Il est par ailleurs important de penser à l’évolution des usages du bâtiment et des usagers. Les logements bigénérationnels permettent à une famille de s’agrandir puis de vieillir dans un même endroit plutôt que de déménager à chaque nouvel évènement. L’évolutivité des bâtiments doit être prise en compte, en laissant la possibilité d’accueillir les nouvelles technologies, les changements dans l’usage de l’édifice ou dans le comportement des usagers. Un bâtiment peut être considéré comme durable aujourd’hui, mais s’il veut toujours l’être dans 30 ou 40 ans, il faut qu’il puisse évoluer et s’adapter.

L’importance de la localisation du bâtiment

La localisation est aussi très importante. Construire au milieu de la forêt ou sur une terre agricole, à plusieurs kilomètres de transports collectifs n’a pas de sens. Dans cette logique, l’impact écologique des usagers sera moindre si le bâtiment est situé à proximité des transports collectifs.

Un bâtiment durable pour les humains

Enfin, le confort des usagers est un critère très important. Des matériaux sains, beaucoup de lumière naturelle, une orientation adaptée au site et à l’usage permettront à un édifice de bien vieillir et de rester accueillant et confortable au fil du temps.

Les certifications de bâtiment durable

Il existe également de nombreuses certifications dont Novoclimat, LEED, HQE, BREEAM, BOMA, etc. Celles-ci permettent de savoir facilement si le bâtiment répond aux exigences du bâtiment durable.

De nombreux autres éléments pourraient être abordés : Où construire? Quelle superficie? Dans quel but? Vous le voyez, la liste est encore longue. Au final, un bâtiment durable doit répondre au besoin immédiat et futur des usagers, être construit au bon endroit avec les bons matériaux, sans impact sur la santé ou la société. Mais il n’y a pas de solution miracle, simplement de bons réflexes à avoir et à acquérir!

Francis Pronovost est spécialiste des énergies classiques et alternatives. Pour en savoir plus, participez à ses prochaines formations

bâtiment durable 

FORMATION Bâtiment durable : introduction et études de cas

Date : 12 février 2019 08:00
Durée : 7,5 heures
Lieu : 405, avenue Ogilvy, bureau 101 Montréal (Québec) H3N 1M3

L’introduction de nouvelles méthodes et technologies en vue d’améliorer les performances environnementales des bâtiments constitue une opportunité pour les entreprises et institutions québécoises. C’est l’occasion de s’engager pour une économie plus verte, d’optimiser l’utilisation des ressources et d’améliorer les lieux de vie. Quels sont les problèmes et défis à relever ? Quelles mesures concrètes peuvent être mises de l’avant ? Comment intégrer des mesures plus durables dans un projet de construction ou de rénovation ? Cette formation propose une introduction au bâtiment durable à travers des études de cas de bâtiments exemplaires. Réalisées par Écobâtiment au Québec et lors de missions de recherche à l’étranger, ces études de cas permettront d’illustrer l’intégration de pratiques écologiques dans la conception et la construction des bâtiments. Il s’agira également de situer les solutions retenues dans le contexte local en regard des contraintes et objectifs de chaque projet.

En savoir plus

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer