Comment se former pour devenir un expert en BIM?

L’industrie de la construction subit de profondes mutations au niveau des rôles et responsabilités des ingénieurs, architectes et techniciens. Pour s’adapter aux nouvelles réalités et exigences du marché, une formation professionnelle BIM constitue un prérequis pour toute entreprise désirant prendre le virage numérique.

Plusieurs universités et cégeps offrent des programmes au niveau de la modélisation et de la coordination BIM.

Nous avons discuté avec Alain Deschênes, formateur BIM, certifié CanBIM P1 à la direction du service aux entreprises et à la formation continue et professeur de technologie du génie du bâtiment. Voyons avec lui les spécificités d’une formation BIM. 

Les différents corps de métier BIM

  • Gestionnaire BIM : il s’agit d’un chargé de projet qui ne s’occupe pas du volet technique. Dans une entreprise, il s’occupe du déroulement du projet BIM.
  • Modélisateur BIM : dessinateur ou technicien qui modélise le projet.
  • Coordonnateur BIM :  il veille à ce que tout soit opérationnel. Son rôle est d'« intervenir sur la maquette numérique au moment de la conception, de la construction, de l’exploitation de l’ouvrage ou de sa démolition \ déconstruction ».  

La formation permet de préparer les gens à supporter tout ce qui se fait sur le terrain. Dans certaines firmes, le gestionnaire, le coordonnateur et le modélisateur, sont la même personne.

Les différentes formations BIM

Les formations permettent de « comprendre les enjeux liés au processus BIM et de maîtriser les outils et logiciels » explique Alain Deschênes.  Les programmes sont adaptés aux différentes parties prenantes de l’industrie de la construction. Il existe trois différents niveaux de formations :

1. Perfectionnement en salle ou à distance

Le programme du Cégep Limoilou est axé sur différents éléments dont principalement : les outils BIM, les logiciels (REVIT, BIM 360), les rôles et fonctions d’une équipe BIM, les plateformes collaboratives et la coordination de maquette numérique BIM.  

2. Formation sur mesure en entreprise

Formation en continu qui se donne pour les professionnels du milieu et qui est adaptée à leurs besoins. 

3. Attestation d’études collégiales (AEC) pour les coordonnateurs de maquettes numériques BIM.

Programme d’attestation d’études collégiales composé de 9 cours de 45 heures qui s'échelonnent sur 2 ans. Les horaires de soir sont parfaitement adaptés à la réalité des professionnels qui travaillent déjà dans le secteur de la construction. Ainsi, le programme permet de former des gestionnaires BIM, des modélisateurs BIM et des coordonnateurs BIM. Ce niveau de formation permet de préparer concrètement un professionnel aux tâches à effectuer en BIM. 

Finalement, M. Deschênes travaille actuellement sur le développement d’un module de 6 cours d’initiation au BIM : 

  • Comprendre le BIM
  • Connaître le BIM
  • Appliquer le cours
  • Gestion des actifs en BIM
  • Open BIM
  • Outils du BIM 

Pourquoi s’intéresser à une formation BIM ?

« Au Québec, l’industrie de la construction est la moins performante sur le marché. Plusieurs experts se sont réunis pour déterminer comment améliorer le processus de travail pour être plus efficace. En faisant plus de travail de coordination en amont, on aurait moins de problèmes sur les chantiers. 

La modélisation en 3D est nécessaire pour avoir une conception virtuelle et éviter les erreurs en amont. Maintenant, il faut entrer les informations dans des logiciels de modélisation auxquels ils ne sont pas habitués. Voilà pourquoi, les professionnels viennent chercher des cours de coordination pour comprendre un travail qu’ils ne faisaient pas auparavant. Il est essentiel d’apprendre le BIM, les différents outils et logiciels pour travailler aujourd'hui dans le secteur de la construction. Notre programme de formation s’adapte aux différents outils BIM qui arrivent sur le marché. »

Alain Deschênes, formateur BIM, Certifié CanBIM P1 à la Direction du service aux entreprises et à la formation continue et Professeur Technologie du génie du bâtiment.

Quels sont les prérequis pour s’inscrire à une formation BIM ? 

« La première exigence du programme est celle de la disponibilité. Les cours sont en général très flexibles et se donnent les soirs et les fins de semaine. En outre, la formation exige une maîtrise préalable de son domaine d’expertise. En effet, les programmes requièrent l’obtention préalable d’une expérience ou un diplôme dans l’un des domaines suivants :

  • Dessin de bâtiment ou dessin industriel
  • Industrie de la construction : architecture, ingénierie, métiers de la construction. »

Bon à savoir, l'ÉTS offre également des formations au BIM.

 

Photo : Pixabay

Revenir au dossier Construction : utilisez l’innovation et les technologies à VOTRE avantage

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer