Les courbes révélatrices de QuoCo

Gagnant catégorie Innovation
Concours IMDD 2018

À l’aide de courbes percentilisées, QuoCo permet de repérer les tout premiers indices de la présence de l’Alzheimer chez une personne âgée.

En quoi consiste votre projet? Pourquoi avez-vous choisi de vous y engager?

Le projet consiste à développer un outil pour aider les cliniciens à suivre l’évolution des performances cognitives des patients et ainsi reconnaître les premiers signes de la présence de la maladie d'Alzheimer. C’est un outil qui a été inspiré des courbes de croissance chez les enfants ou bien des abaques dans le monde de l’ingénierie.
Cet outil a été co-développé par Christian Gourdeau, enseignant en physique au Cégep de Limoilou et chargé de cours à l’Université Laval, en collaboration avec une équipe multidisciplinaire (médecin, neurologue, biostatisticien, conseillers scientifiques et cliniques).
M’impliquer dans un projet consistant à améliorer le dépistage de la maladie d’Alzheimer était extrêmement motivant. Le défi que représentait la création de l’outil m’a aussi beaucoup attiré, car bien que l’outil paraisse simple à première vue, il a nécessité des analyses mathématiques complexes.

Analyses mathématiques complexes

Le physicien a piloté tout le volet technique du projet, de la modélisation jusqu’à l’élaboration de l’algorithme ayant mené à la conception des courbes du tableau. Il a ainsi compilé et analysé des milliers de résultats de patients provenant d’une banque de données de l’étude Canadian Study of Health and Aging (CSHA) et 8000 autres de la banque de données américaine National Alzheimer’s Coordinating Center UDS pour valider les courbes. 
QuoCo intègre les principaux facteurs influençant la cognition soit l’âge, la scolarité ainsi que les résultats obtenus au test MMSE (Mini-mental state examination)* L’outil tient compte de l’évolution dans le temps du patient et apporte donc une évaluation par rapport à lui-même. Dès que la trajectoire cognitive s’éloigne de sa courbe de référence, un doute est soulevé quant à une potentielle perte de ses capacités cognitives. De plus, il offre une représentation visuelle simple qui facilite la communication de l’état de la maladie pour les familles.
« Ainsi, QuoCo n’émet pas un diagnostic, précise Christian Gourdeau. Cependant, comme il dépiste avec succès à la hauteur de 80 % les symptômes liés à la démence, il s’avère un révélateur fiable d’une situation. » L’interprétation globale de la situation et le diagnostic final revient au médecin.

Déjà une reconnaissance

En décembre 2017, les cinq ans d’efforts consacrés par Christian Gourdeau et son équipe à développer QuoCo ont été récompensés, alors que leurs travaux ont été publiés dans la prestigieuse revue scientifique Canadian Medical Association Journal.
QuoCo vient répondre à un besoin manifeste, car on compte au Canada seulement pas moins de 564 000 personnes souffrant d’une maladie cognitive, et quelque 25 000 nouveaux cas s’ajoutent à ce nombre chaque année. En matière économique, il en coûte plus de 10,4 milliards pour traiter les gens atteints.

 

* Le MMSE (aussi appelé test de Folstein sur l’état mental) consiste en un questionnaire à réponses courtes auquel on accorde une note sur 30. Il est employé depuis de nombreuses années par les cliniciens dans plusieurs pays afin d’évaluer les fonctions cognitives et la capacité mnésique d’une personne, ce qui permet, à terme, de dépister celles souffrant d’une atteinte neurocognitive majeure pouvant mener à la démence de type Alzheimer.

Gagnant(e) catégorie Innovation du Concours IMDD 2017

Voir le site web du projet

Par : Christian Gourdeau, Génie physique (et maîtrise en génie électrique) – Université Laval

Revenir au dossier Inventer le monde de demain 2018

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer