Diplôme de cycle supérieur en génie : ce qu’en disent les universités

Que ce soit immédiatement après le baccalauréat en génie ou après avoir intégré le marché du travail, les cycles supérieurs peuvent représenter une avenue intéressante pour les ingénieurs. Plusieurs questionnements demeurent. Quels sont les avantages d’un diplôme de cycle supérieur? Est-ce que les études supérieures s’appliquent à vos besoins? Ce texte vous permettra d’y voir plus clair.

Les avantages d’un diplôme de cycle supérieur en génie

Un cycle supérieur est un réel atout sur un curriculum vitae selon Renato Carvalho de Oliveira, conseiller aux futurs étudiants des cycles supérieurs à Polytechnique Montréal. « Il y a plusieurs avantages à poursuivre aux cycles supérieurs. Il est toutefois important de spécifier que ce diplôme n’est pas nécessairement un prérequis pour beaucoup de postes. Il n’en demeure pas moins que selon les employeurs rencontrés, ce diplôme permet à l’étudiant d’avoir une avance sur les autres candidats. »

Poursuivre ses études aux cycles supérieurs permet d’arriver préparé et spécialisé sur le marché du travail. « À travers la maîtrise, l’étudiant façonne sa carrière pour avoir accès à un certain type de poste, soutient Monsieur Carvalho de Oliveira. L’étudiant va se démarquer par rapport aux autres, puisque ces années d’études supplémentaires lui auront permis de développer de nouvelles compétences, de gérer des projets et d’aller plus en profondeur dans un sujet. »

Les cycles supérieurs en génie permettent aussi aux étudiants de se faire connaître et de comprendre le marché avant même d’y accéder, à travers des rencontres et le réseautage.

Ces avantages sont bien réels, puisque le taux de placement des étudiants aux cycles supérieurs en génie est excellent. « À Polytechnique Montréal par exemple, le taux de placement des étudiants aux cycles supérieurs se situent au-dessus de 97%, se réjouit Renato Carvalho de Oliveira. »

Pour en savoir plus sur la valeur ajoutée d’une maîtrise en génie, consultez cette table ronde regroupant cinq employeurs en génie donnant leur opinion sur le sujet.

À chacun son diplôme

Avant de se lancer dans un diplôme aux cycles supérieurs, il est primordial pour le candidat de se poser les bonnes questions : quel est le type de poste souhaité? Quel est le milieu qui m’intéresse? L’étudiant pourra ainsi diriger ses études (et ensuite sa carrière) vers ses préférences. « Alors que le baccalauréat apprend aux étudiants à apprendre, la maîtrise permet de se spécialiser et acquérir des compétences dans la spécialisation choisie, fait valoir Renato Carvalho de Oliveira. La maîtrise donne les atouts pour les métiers ciblés. »

Cycles supérieurs et entrepreneuriat

Vous souhaitez vous lancer en affaires? Les études supérieures en génie peuvent être votre point de départ. « De plus en plus d’étudiants aux cycles supérieurs veulent commercialiser leur projet de recherche », appuie Monsieur Carvalho de Oliveira.

De nombreux programmes universitaires existent pour outiller les étudiants à développer des habiletés entrepreneuriales ou à transformer un projet en entreprise. Voici trois centres d’entrepreneuriat universitaires qui offrent de tels programmes :

Centre d’entrepreneuriat Poly-UdeM, Polytechnique Montréal

CENTECH, École de technologie supérieure

Entreprendre Sherbrooke, Université de Sherbrooke

Les défis

Comment les recruteurs perçoivent-ils les ingénieurs avec un diplôme du cycle supérieur en génie ? À leur sens, quelle est la valeur d’un candidat avec un baccalauréat et avec un diplôme de cycle supérieur? Rendez-vous ici afin d’en apprendre plus sur le sujet.

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer