Entrepreneurs en génie : 4 étapes pour tirer profit d’une période creuse en affaires

Présenté par:
Logo sponsor

Les remous de la COVID-19 heurtent de plein fouet l’économie. Selon un sondage réalisé par la banque de développement du Canada auprès de 600 entrepreneurs canadiens, 73% des entreprises subissaient déjà à la mi-mars des effets négatifs.

Malgré le fait que cette situation soit sans précédent, les périodes creuses en affaires sont tout à fait normales. Ces ralentissements représentent une occasion pour prendre du recul sur ses activités, repenser ses stratégies, faire avancer certains dossiers et travailler sur des éléments mis de côté, faute de temps et d’énergie.

Aux entrepreneurs en génie, Genium360 vous suggère quatre aspects sur lesquels travailler en cette période de crise.

Faire évoluer son plan d’affaires

Plusieurs entreprises travaillent à court terme et de façon réactive. Cette façon de fonctionner peut s’avérer coûteuse à plus long terme, en plus de ne pas être totalement efficiente.

Faire le bilan

Une période creuse en affaires est l’occasion idéale pour faire un bilan, indique la coach en gestion, Lyne Rivard. « En tant qu’entrepreneur, on est souvent dans l’action. Et le temps peut manquer pour réfléchir. » D’où l’importance de saisir cette fenêtre d’opportunité. « Les entrepreneurs doivent prendre un pas de recul pour mieux rebondir », précise madame Rivard.

La présidente et fondatrice de Novea Recrutement, Marie-Eve Altur, abonde dans le même sens. La recruteuse et mentore profite de cette période pour revoir son plan d’affaires et s’assurer que ce dernier reflète les changements du marché.

Pour vous aider dans la réflexion de votre plan d’affaires, commencez par vous poser certaines questions :

  1. Si j’avais l’occasion de faire les choses différemment, qu’est-ce que je ferais?
  2. Qu’est-ce que je peux faire pour améliorer mon entreprise?
  3. Quels sont les besoins actuels et futurs de mes clients?
  4. Est-ce que je tire le maximum des occasions du marché?
  5. Dans quelle optique j'obtiens un meilleur rendement que la concurrence?

Développer un plan d’action pour votre stratégie d’affaires améliorée

Une fois votre bilan terminé, passez aux actions concrètes. C’est le moment de se fixer des objectifs à moyen et long terme. Les entreprises savent souvent où elles veulent aller, sans pour autant tracer le chemin pour s’y rendre.

Développer un plan d’action concret vous donnera les moyens de vos ambitions. Lyne Rivard fait valoir qu’il s’agit d’une occasion toute désignée pour «penser à l’extérieur de la boîte». Surtout dans le contexte actuel, où le monde est en profonde transformation.

Communiquer avec ses employés et ses clients

La communication interne et externe demeure fondamentale en période de crise. De surcroît, il faut prendre soin de ses employés, même si ces derniers sont en arrêt de travail. « Dans la majorité des cas, c’est temporaire, rappelle madame Rivard. On reste dans une situation de pénurie de main-d’oeuvre. C’est pourquoi il faut garder contact avec ses employés. »

Lyne Rivard recommande également de garder un lien avec ses clients et ses fournisseurs pendant la période creuse. Ne serait-ce que pour faire des suivis en prévision de l’après-crise COVID-19. 

De son côté, Marie-Eve Altur relance son réseau de contacts. L’entrepreneure veut se positionner comme une « partenaire de choix pour la reprise des activités de [ses] clients ».

Poursuivre sa formation en génie

Prenez le temps de continuer votre formation en génie lors d’une période creuse en affaires. Il existe une panoplie de formations en ligne spécialement conçue pour les ingénieurs et pour les entrepreneurs en génie. Une bonne partie d’entre elles s’inscrivent d’ailleurs dans l’exercice obligatoire de la formation continue. Lorsque les choses vont bien, le temps peut manquer pour parfaire sa formation. Actuellement, le programme de subvention PACME permet de subventionner les formations professionnelleses. Les projets seront accptés jusqu’au 30 septembre 2020.

Planifier sa relance

Une période creuse en affaires est temporaire. Malgré cela, il faut planifier dès que possible son plan de relance. Que vous apportiez ou non des changements dans votre plan d’affaires, la relance demande de la préparation et de la planification.

Pour se préparer à l’après-crise COVID-19, Lyne Rivard propose de se fier à son instinct. « L’entrepreneur a une vision. C’est lui qui est le leader. Les employés s’attendent à ce qu’il montre la route. »

Madame Rivard insiste aussi sur l’élaboration d’un plan de continuité des affaires. « L’expérience actuelle va faire comprendre aux entrepreneurs qu’il faut posséder un plan comportant les étapes à suivre s’il arrive [une autre crise]. »

Qui sait, peut-être que cette réflexion viendrait raréfier vos périodes creuses en affaires et vous invitera à innover et développer votre créativité malgré le contexte actuel difficile. Bon courage aux entrepreneurs en génie!

 

Revenir au dossier COVID-19 : Relever ensemble les défis de notre temps

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer