Les ingénieurs sont-ils mieux outillés pour réussir en affaires?

Selon le rapport « Le transfert des entreprises à la relève » réalisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la moitié de la richesse créée et 87 % des emplois dans le secteur privé sont générés par les PME. Favoriser l’entrepreneuriat et le repreneuriat des PME existantes demeure une stratégie intéressante pour contrer la croissance économique plus faible qu’entraineront les nombreux départs à la retraite au cours des années à venir.

Conditions gagnantes

L’intention d’entreprendre est le point de départ de tout entrepreneur, mais au-delà de la volonté, certaines attitudes personnelles favorisent le cheminement.

Selon Lant Rakoto, coordonnatrice en développement entrepreneurial au Centre d’entrepreneuriat Poly-UdeM, le fait d’avoir du focus, une vision et de savoir s’entourer sont des traits communs aux entrepreneurs qui percent et maintiennent leurs activités à long terme.

Les ingénieurs mieux outillés pour réussir?

En 2016, près de 55% des répondants à l'Enquête sur la rémunération des professionnels en génie exerçaient comme travailleur autonome. À l'échelle du Québec, cette catégorie de travailleurs représentait, en 2015, 13,6% de la population active. Proportionnellement, les ingénieurs semblent être plus nombreux à travailler à leur compte. Doit-on pour autant conclure qu’ils sont naturellement plus susceptibles de réussir en affaires? Selon Richard Chénier du Centre Entrepreneuriat technologique et innovation de l’ÉTS « être entrepreneur est un choix de vie, que l’on soit ingénieur ou généraliste. La complexité des changements qui affectent notre société demande une capacité d’adaptation hors-norme. Dans ce contexte, les ingénieurs sont excellents pour répondre aux enjeux que ceci soulève et résoudre des problèmes de façon technologique. »

Certaines forces permettent aux ingénieurs de se positionner favorablement en tant qu’entrepreneur selon Aziz Guellouz, coordonnateur en entrepreneuriat technologique du Centre d’entrepreneuriat Poly-UdeM. « Les ingénieurs sont pragmatiques et débrouillards, leur sens pratique est très important pour réussir en affaires. Dotés d’une bonne dose de curiosité, ils sont toujours ouverts à la créativité et aux idées nouvelles pour surpasser les attentes ». Il souligne toutefois que leur excès de confiance rend plus difficile la capacité à prendre du recul et qu’ils ont tendance à sous-estimer l’importance d’une bonne planification financière.

Ressources pour les entrepreneurs en herbe

Pour des raisons s’expliquant peut-être par l’ADN qu’ils partagent ou encore par leur capacité à se lancer vers l’inconnu, l’entrepreneuriat demeure une option considérée par bon nombre de diplômés en génie. Si la formation académique et la volonté d’entreprendre sont les ingrédients de base, la majorité des compétences et comportements clés s’acquièrent pour leur part au fil des essais erreurs. De multiples ressources existent pour les entrepreneurs qui désirent accélérer leur développement et éviter certains faux pas :

  • Une foule de renseignements sur les ressources offertes par des organismes de soutien à l’entrepreneuriat jeunesse, telles que du financement, des formations et du mentorat, ainsi que des outils et des statistiques sont répertoriés sur le portail Entreprises Québec.
  • Le Centre d'entrepreneuriat Poly-UdeM propose plusieurs services et activités à la communauté de Polytechnique Montréal et de l'Université de Montréal (étudiants, diplômés, employés, chercheurs, etc.) : ateliers thématiques, conférences, coaching, espace de travail collaboratif, la série de concours Innovinc.
  • Le Centre d'entrepreneurship technologique de l’ÉTS (CENTECH) est dédié aux entreprises technologiques à fort potentiel de croissance. Il propose deux programmes distincts aux entrepreneurs de toutes provenances : Accélération et Propulsion. Le CENTECH offre entre autres l’accès aux laboratoires et équipements de haute technologie à l’ÉTS, des conseils de mentors et coaching sur mesure, un appui financier et l’accès à son réseau de partenaires : Deloitte, Brandbourg, BCF, Banque Nationale, MESI, DEC.

     
Revenir au dossier Entrepreneuriat

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer