Comment Mark Farmer modernise l’industrie de la construction au Royaume-Uni

Mark Farmer est le fondateur et le directeur général de Cast, une entreprise de consultation dans le secteur de la construction et de l'immobilier située à Londres, au Royaume-Uni. Cast offre de la gestion de projet, de la gestion de construction et des services de consultation en construction commerciale.

Un focus sur le secteur résidentiel

L'entreprise se concentre sur l'ensemble du secteur résidentiel, d'une maison de deux étages à des logements sociaux jusqu'aux complexes immobiliers. Cast travaille avec nombre de clients intéressants et dans différents secteurs d'innovation, comme l'application de différentes technologies et la fabrication hors-site.

Cast a aussi lancé une application, Prism, avec la ville de Londres en 2019. Celle-ci permet de faire une évaluation technique de n'importe quel site à Londres. L'application peut être utilisée autant par les ingénieurs et les architectes que par les clients et promeut une discussion à propos du processus de construction.

Une expérience qui vaut de l’or

Avant de fonder Cast il y a 4 ans, Farmer a travaillé pendant une vingtaine d'années en tant que contrôleur de qualité pour EC Harris, une compagnie qui a fusionné avec Arcadis en 2011, et son travail l'a amené aux quatre coins du monde. Cette expérience lui a fait voir les pires aspects de la construction, comme des contrats qui mènent à des litiges et à des pertes considérables d'argent et de temps sur des démarches légales.

Mark Farmer, fondateur et directeur général de Cast

Le rapport de Mark Farmer

Ces apprentissages ont mené Mark Farmer à écrire le rapport The Farmer Review of the UK Construction Labour Model, publié en octobre 2016, qui lui a été commandé par le gouvernement britannique.

« Le gouvernement était préoccupé par la capacité de l'industrie de la construction à augmenter la production résidentielle et à être capable de livrer davantage d'écoles, d'hôpitaux et de projets de construction, » dit-il. La main-d'oeuvre était une préoccupation croissante, les formations et les compétences devenaient problématiques et les prix montaient sans cesse, sans toutefois que la qualité s'améliore.

« Les conclusions de mon rapport sont d'ailleurs illustrées à travers son sous-titre, « Modernisez ou mourez, le moment de décider du futur de l'industrie » » explique-t-il. « Si vous continuez de faire les mêmes choses que vous faites déjà, votre modèle d'affaires ne survivra pas. Ça va faire la différence entre une entreprise qui est viable et une qui va disparaître. »

La technologie pour bâtir le futur de l’industrie de la construction

Parmi les conclusions du rapport, Farmer recommande davantage d'utilisations de technologie pour améliorer la productivité et la qualité du travail. « On voit maintenant des solutions de génie à la pression d'un bouton. Un travail qui prenait des mois peut être fait en quelques heures, et mieux,» explique-t-il.

Ces nouvelles solutions sèment l'inquiétude pour plusieurs entreprises de consultation, d'architecture et de génie.

Des adaptations nécessaires pour les ingénieurs

Lorsque la technologie aide autant, que reste-t-il à faire pour les ingénieurs? « Selon moi, les ingénieurs vont devoir réévaluer, penser de façon créative et régler des problèmes. Si l'ordinateur fait les calculs, les ingénieurs doivent faire quelque chose de concret avec ceux-ci » dit-il. Les ingénieurs doivent améliorer leur productivité, comprendre de nouvelles compétences, et ajouter de la valeur dans un modèle où la technologie de fabrication en fait plus que jamais.

Un autre gros défi, c'est d'aider les petites et les moyennes entreprises à innover. « Nous devons les aider à adopter des technologies dans une approche qui fonctionne pour elles, qu'elles peuvent se permettre, et avec laquelle elles sont confortables, » dit-il.

Une industrie à améliorer

Les choses doivent changer, surtout après des failles dans la construction au Royaume-Uni, comme l'incendie de Grenfell Tower à Londres et Crossrail, un immense projet d'infrastructure dont l'ouverture a été reportée plusieurs fois. « La plupart des choses dont j'ai parlé dans Modernize or Die se sont malheureusement manifestées dans les trois dernières années », note Farmer.  

« On ne peut plus bâtir des constructions comme on l'a toujours fait, sans changer la façon dont les choses ont toujours été faites », dit-il. Avec tous ces changements et ces besoins d'amélioration, l'industrie de la construction britannique a du pain sur la planche.

 

Photo par James Giddins via Unsplash.

 

Revenir au dossier Construction : utilisez l’innovation et les technologies à VOTRE avantage

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer