Substitutus ; Le moyen rapide et efficace de réserver vos remplacements dans le domaine scolaire.

Avec Substitutus.com, les écoles et les commissions scolaires disposent désormais d’une banque de candidats qualifiés pour remplacer des professeurs absents.

En quoi consiste votre projet? Pourquoi avez-vous choisi de vous y engager?

C’est au hasard de conversations avec des amis liés avec le monde de l’enseignement que Louis-Charles Gagnon et ses partenaires ont eu l’idée de concevoir une plateforme pour mettre en contact des professeurs substituts avec des écoles et des commissions scolaires. « Auparavant, ces institutions devaient recourir à de coûteuses agences de placement pour trouver, souvent au dernier instant, des candidats pouvant remplacer des enseignants absents. Parfois, elles devaient même aller fouiller sur Facebook! »
En compagnie de deux partenaires ingénieurs, Jean-René Provost et François Corbeil, l’entrepreneur a conçu Substitutus, un outil de connexion auquel tant les membres du personnel scolaire que les remplaçants peuvent s'inscrire dans le but de l’utiliser sans frais.
Dans le but de résoudre un enjeu grandissant au sein du secteur de l’éducation, Substitutus combine des technologies de pointe (infonuagique, mégadonnées et intelligence artificielle), des méthodologies de développement efficaces et le savoir-faire du génie. 
Louis-Charles Gagnon n’est pas du tout étranger à cet univers, lui qui est le fondateur de LS2, une société fondée en 2007, qui offre des services informatiques et qui se spécialise dans le développement de solutions de gestion et dans la migration infonuagique. 

Des besoins partout

Gratuite et conviviale, la plateforme est dotée d’un moteur de recherche qui donne accès aux candidats en quelques clics. Les utilisateurs peuvent entre autres y indiquer la spécialité et le niveau de classe où le substitut sera appelé à enseigner. Ils peuvent également prioriser des remplaçants favoris auxquels ils feront appel en priorité. 
De leur côté, les candidats, eux, ont la possibilité de faire part de leurs préférences, par exemple, les villes ou les quartiers jusqu’où ils accepteront de se déplacer. Ou encore les niveaux scolaires ou les matières académiques qu’ils privilégient.
Substitutus répond à une demande criante du milieu scolaire, lequel vit depuis quelques années une situation de crise sur le plan des ressources. Ainsi, à la seule Commission scolaire de Montréal (CSDM), le nombre d’heures de remplacements d’urgence, qui se situait à seulement 650 en 2007, atteignait 4700 en 2015, puis a grimpé à 16 200 à peine deux ans plus tard. La situation est telle que même des orthophonistes, des orthopédagogues et des techniciens en éducation spécialisée ont dû s’improviser enseignants de secours.
Cette pénurie pose également un problème qualitatif. Ainsi, le quotidien montréalais Le Devoir a révélé en février dernier que la CSDM a dû se résigner à recourir à des enseignants sans brevet pour des remplacements de dernière minute et de moins de cinq jours dans les écoles primaires et secondaires. 

Destination monde

« En somme, nous mettons fin au stress, aux appels infructueux, aux agences dispendieuses et aux demandes de remplacement sur les réseaux sociaux, tout en élargissant le bassin de candidats qualifiés disponibles », indique Louis-Charles Gagnon.
Déjà, plus de 1000 remplacements touchant environ 250 personnes d’une centaine d’écoles ont été réalisés grâce à la plateforme, uniquement dans le secteur de la Montérégie. 
L’équipe de Substitutus est à finaliser ses contacts avec les 72 commissions scolaires du Québec afin de leur faire connaître les multiples avantages de travailler avec cet outil efficace. Pour la suite, Louis-Charles Gagnon et son groupe voient loin. « Localement, nous prévoyons ajouter les cégeps ainsi que les écoles privées à notre liste d’utilisateurs. En parallèle, nous travaillons à la mise sur pied d’une plateforme internationale pour exporter le modèle de Substitutus auprès des millions d’écoles réparties dans le monde. »

 

Gagnant(e) catégorie Engagement du Concours IMDD 2017

Voir le site web du projet

 

Par : Louis-Charles Gagnon, Génie logiciel – École de technologie supérieure

Revenir au dossier Gagnants Inventer le monde de demain 2018

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer