Concours IMDD | Projet Rafale - ÉTS

Finaliste catégorie relève
Concours IMDD 2019

 

Le concours Inventer le monde de demain 2019, IMDD pour les intimes, présente ses finalistes. Dans la catégorie Relève, découvrons le projet Rafale d’Antoine Carignan-Turcotte de l’École de technologie supérieure.

Antoine Carignan-Turcotte, qui êtes-vous?

Antoine Carignan-Turcotte : Je suis étudiant en génie de la construction à l’ETS et pratique la voile depuis mon plus jeune âge, au Québec et en Colombie Britannique. J’ai fait de la compétition et ai été coach d’équipes lors de compétitions de voile et de ski alpin. Dynamique et motivé par l’innovation et le souci du travail bien fait, j’aime m’impliquer, travailler en équipe, relever des défis.

Au sein de l’équipe Rafale, je suis responsable des communications, du rayonnement de l’équipe dans la communauté, de la recherche de commandites. C’est ce qui m’a poussé à nous inscrire au concours IMDD.

Qu’est-ce que Rafale ÉTS?

Rafale est un club étudiant de l’ETS. L’équipe conçoit et fabrique des embarcations combinant technologie et innovation.

Cette année, l’équipe s’est engagée dans la compétition Foiling Sumoth Challenge qui demande à des universités de développer un dériveur écoresponsable incorporant la technologie hydrofoil. Le prochain événement, la Foiling Week, est prévu à l’été 2020, en Italie. On y retrouvera des amateurs de voile de tout poil (ingénieurs, architectes navals, athlètes professionnels, entraîneurs).

Quel peut-être l’impact de votre projet?

Notre projet est rassembleur et unit plusieurs communautés (la communauté nautique de Montréal et de ses environs, la communauté scientifique et technologique, la communauté étudiante en génie internationale). Il s’agit du premier projet de conception et fabrication d’un voilier durable au Québec. Nous voulons créer de nouveaux standards qui feront évoluer le développement et la création de futures applications. Unique équipe canadienne à participer à cette compétition, il sera intéressant de comparer notre projet aux concepts étrangers dont nous pourrons également nous inspirer.

Quelles sont les prochaines étapes du projet?

La conception est presque finie. La prochaine étape sera la fabrication, puis viendra l’intégration des composantes et, enfin, l’assemblage. L’objectif est d’avoir un bateau prêt à naviguer fin avril afin de permettre aux barreurs de s’entrainer avant que le bateau ne soit envoyé en Italie début juin pour la régate qui aura lieux mi-juin.

Quelles sont les innovations de votre projet?

Rafale III innove au niveau des matériaux et des techniques de fabrication, plus durables. L’équipe cherche des solutions qui allient performance et respect de l’environnement. Par exemple, pour limiter le nombre de moules, la coque a été dessinée selon un profil symétrique, qui permettra une fabrication en un seul moule, contrairement aux méthodes conventionnelles. L’équipe s’attache aussi à utiliser des matériaux recyclés.

Quelles sont les perspectives financières de ce projet?

Ce projet n’a pas un but lucratif, mais vise la découverte et l’apprentissage à travers la pratique et une passion commune. L’aide et le financement regroupent quatre types de collaboration : financières, matériaux et composantes, services et conseils. En échange, Rafale dispose de moyens pour développer sa visibilité. Parmi nos partenaires actuels, on retrouve notamment : le Fonds du Développement Durable de l'Association Étudiante de l'ÉTS, la Loyalties Agency, Texonic, le Centre de développement des composites du Québec, RM Logistic, NSI Solution, etc. Rafale ÉTS est toujours à la recherche de partenaires et supporteurs pour assurer le succès de l’aventure.

Que feriez-vous des 3 500 $ remis au gagnant?

Ils seront investis dans le projet : dans les matériaux et outils nécessaires à la fabrication du voilier, dans le transport du modèle outre-mer, dans la gestion de l’organisation et de la logistique de la compétition en Italie. Présentement, le financement est majoritairement consacré à la fabrication du monocoque. Plus l’équipe obtiendra de financement, plus elle enverra de représentants à la compétition et mieux l’ÉTS sera représentée à l’international.

En trois mots, qu’est-ce qui doit définir, selon vous, la relève?

  1. Créativité
  2. Ambition
  3. Persévérance

Donnez-nous trois raisons de retenir Rafale ÉTS comme gagnant?

  • Pour encourager un projet nouveau, complexe et exigeant, qui compte plusieurs incertitudes, demande beaucoup d’efforts logistiques et dispose de peu de moyens.
  • Pour soutenir une équipe multidisciplinaire de 25 étudiants qui veut, en 10 mois, mener une idée née un soir à la ligne de départ en Italie pour rivaliser avec 8 universités étrangères.
  • Pour accroître le rayonnement du génie québécois à l’international.

 

Votez pour Rafale!

 

Revenir au dossier Concours Inventer le monde de demain 2019 : les votes sont terminés!

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer