Concours IMDD | Projet InnovHaus

Gagnant catégorie engagement
Concours IMDD 2019

 

Malgré une baisse soutenue de l’utilisation des sources d’énergies non-renouvelables dans le domaine résidentiel depuis 1990 [1], le secteur du bâtiment contribue encore, au niveau mondial, à pas moins de 30% des émissions de gaz à effet de serre [2]. Le défi que s’est lancé Etienne Nadeau, étudiant en génie mécanique à l’Université de Sherbrooke et 10 de ses collègues? Influencer cette statistique en démontrant qu’une demeure verte, durable et écologique est abordable, accessible et même économique.

 

Une étude économique bien étayée

Etienne voulait commencer par faire la preuve qu’économiquement, c’est viable avoir une maison écologique : « On a fait des simulations hypothécaires et sur 30 ans, le surcoût de 8 à 10% qu’il faut débourser se balance avec les économies de telle sorte qu’au final, il ne suffit que de quelques milliers de dollars de plus sur la mise de fond initiale pour une maison de valeur moyenne », nous explique-t-il. Sa maison « hyperformante » a en effet de quoi faire rêver : Elle permet de réduire les coûts de chauffage de 90%, la consommation d’électricité de 60% et même la consommation d’eau de 40%! L’étudiant a effectué l’ensemble de ses simulations accompagnés d’experts financiers et en se basant sur la famille traditionnelle de deux enfants et deux adultes.

 

Un projet fort rassembleur pour la communauté

Son équipe a rapidement grossit et compte maintenant 11 étudiants de l’université en génie. Il précise que la maison sera donnée à une famille dans le besoin par le biais d’un OSBL : « Le but ici est de léguer l’habitation à l’organisme Habitat pour l’humanité et à une famille moins bien nantie qui aura accès à une hypothèque sans intérêt. Sous cette égide, on a réussi à convaincre environ 200 bénévoles, partenaires et commanditaires qui incluent plusieurs contracteurs et même une cinquantaine d’étudiants du DEP en charpenterie/menuiserie! » Grâce à tout ce beau monde, le projet est presque livré. En effet, il ne reste que de la finition extérieure et du terrassement. La famille choisie n’emménagera cependant qu’au printemps 2020.

 

La création d’un laboratoire vivant en mécanique du bâtiment

Une autre dimension fort intéressante du projet est l’installation de multiples capteurs et systèmes de prise de mesures dans la maison. Selon le futur ingénieur, ce sera l’occasion de faire la preuve de son concept : « En comparant nos simulations avec les données collectées, nous pourrons valider nos calculs tout en réfléchissant à des manières d’améliorer le confort des occupants. »

Les données et analyses effectuées pourront servir à créer du matériel pédagogique pour différentes spécialités universitaires : urbanisme, design intérieur, mécanique du bâtiment et bien d’autres. C’est là que l’argent ira si Etienne et son équipe gagnent : « On utilisera le 3 500$ afin de terminer notre travail de validation sur les équipements mécaniques tout en redonnant de la visibilité à nos nombreux partenaires. »

 

[1] http://www.environnement.gouv.qc.ca/changements/ges/2016/inventaire1990-2016.pdf

[2] https://www.passivehousecanada.com/fr/a-propos-de-maison-passive/

 

Revenir au dossier Les gagnants du concours Inventer le monde de demain 2019

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer