Combler un vide dans la pratique des dentistes

Fini les évaluations floues pour déterminer la force de mastication d’une personne. Innobyte permet aux dentistes de quantifier le tout avec précision.

En quoi consiste votre projet? Pourquoi avez-vous choisi de vous y engager?

Rien ne destinait Frédérik Marcil à œuvrer un jour dans le milieu de la santé dentaire, lui qui avait auparavant travaillé dans l’aéronautique. Au hasard d’une conversation avec un denturologiste, il a toutefois identifié un besoin pour doter le milieu dentaire d’outils de haute précision. C’est que pour certaines tâches, les professionnels de ce secteur devaient encore fonctionner avec des méthodes datant de plusieurs décennies.
Le premier de ces nouveaux instruments, Innobyte, homologué par Santé Canada en mai dernier, leur permet aujourd’hui de poser de meilleurs diagnostics en utilisant des valeurs quantitatives au lieu d’approximations qui reposent sur leur instinct. « Au moins 80 % de la population souffre d’une mastication déficiente sans même le savoir, explique le jeune entrepreneur. Il n’existait aucune solution sur le marché pour mesurer la force absolue de mastication. » 
Kube Innovation a donc conçu un appareil qui met des chiffres sur leur condition et permet ainsi un traitement plus efficace de leur force de mastication déficiente, qu’elle soit trop faible ou trop forte. Son embout buccal est employé pour mesurer le gradient de force d’occlusion appliqué par les dents humaines. Afin de réaliser cette mesure, l’embout contient un liquide non compressible. Lorsqu’une force est appliquée à l’embouchure, ledit liquide génère une pression ensuite enregistrée à l’aide d’un baromètre. Par la suite, chaque embouchure est calibrée pour corréler le gradient de pression à une force appliquée en Newtons. Bien que chacune des embouchures possède des caractéristiques légèrement différentes, la précision est toujours vérifiée à plus ou moins 5N.

Quatre années de R&D

La démarche pour en arriver à un tel produit final ne s’est toutefois pas déroulée sans heurts. Ainsi, la fatigue mécanique des matériaux a notamment posé quelques problèmes, l’appareil ayant même parfois explosé dans la bouche des testeurs qui le serraient avec toute la force de leur mâchoire.
Finalement, après quatre ans de recherche et développement est né un produit prêt à être commercialisé à grande échelle. Sa technologie protégée par brevet est novatrice et unique. La combinaison des propriétés mécaniques et des équipements électroniques a permis de créer un embout résistant à une force maximale de morsure tout en minimisant les pertes dans le transfert d'énergie de la force. Conséquence : chaque embout peut être employé pour 1000 morsures. Innobyte utilise une infinité de points de mesure pour obtenir la force de morsure totale maximale dans une quête d’un maximum de précision dans la transmission de données. 

Des ventes ici en attendant le reste du monde

À peine quelques semaines après la mise en marché de son outil, Kube Innovation avait vendu 25 exemplaires d’Innobyte, qui se commercialise à 6500 $. Déjà, l’organisation qui compte six employés développe les marchés de Toronto et de l’ouest du Canada, où elle vient d’embaucher un représentant pour défricher ce territoire. À plus long terme, Frédérik Marcil s’attaquera au marché américain dès l’obtention de l’aval de l’organisme de réglementation U.S. Food & Drug Administration, en 2019.
Une autre facette du plan d’affaires de l’entreprise consiste en des participations à des études scientifiques menées par des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie dans le but de corréler plusieurs pathologies avec la force de morsure. « Grâce à Innobyte, des pathologies pourront être prévenues plutôt que d’être traitées à la suite de leur diagnostic. Cela s’inscrit parfaitement avec la mission de notre groupe, soit de se consacrer à l’amélioration de la qualité de vie des gens. »

 

Gagnant(e) catégorie Entrepreneuriat du Concours IMDD 2017

Par : Frederik Marcil, Génie mécanique – Université Concordia

Revenir au dossier Gagnants Inventer le monde de demain 2018

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer