Cigogne Technologies : comment inventer le monde de demain?

La 5e édition du concours Inventer le monde de demain vient d'être lancée. Retour sur les gagnants qui ont marqué les précédentes éditions!

Cigogne est un projet technologique de fin de session mis en place par des étudiants en génie de l’Université de Sherbrooke. Sa mission principale consiste à améliorer l’accessibilité des vaccins en assurant leur livraison rapide et sécuritaire par drône. En 2018, le vote public du concours IMDD décerna à Julie Armand et son équipe le prix pour une relève motivée et déterminée à avoir un impact concret au sein de la société.

Photo tirée d'une vidéo de Radio Canada, janvier 2019.

D’où vient l’idée ?

L’idée du projet est venu suite à la participation de plusieurs étudiants dont Julie Armand à une conférence avec la Croix-Rouge. Ainsi, l’un des agents de cette organisation internationale a souligné les multiples enjeux relatifs au transport des médicaments dans les zones reculées. L’idée est donc partie par « une succession de rencontres » pour comprendre et déterminer la problématique à résoudre.

Pourquoi Cigogne Technologies ?

Le nom Cigogne a été choisi parce que cet animal représente, pour les porteurs de projets, l’image du don de la vie. En livrant des produits biomédicaux qui aident à sauver des vies humaines, l’entreprise souhaitait incarner cette même représentation. Rappelons qu’à l’image de la cigogne, l’entreprise utilise un drône pour la livraison des médicaments.

« On voulait représenter cette même image avec Cigogne, le don de l’espoir, le don de l’aide ».

Qu’est-ce qu’une bonne relève ?

Julie Armand considère que les étudiants représentent bien la relève puisqu’ils apprennent des concepts et des théories qu’ils vont devoir mettre en application sur le marché du travail. « En réalité, nous explique-t-elle, il faut toujours évoluer en poussant un peu loin ce qu’on apprend. »

« La relève, ce sont des personnes qui font l’avenir de demain. »

Parlez-nous de votre expérience à IMDD

Julie Armand admet qu’elle et ses coéquipiers étudiants étaient très motivés par leur projet de fin de session de l’époque : Cigogne. Le groupe se questionnait sur la possibilité de commercialiser le projet en cherchant du financement. C’est dans un tel contexte que Cigogne a pris connaissance du concours « Inventer le monde de demain » en 2017. Toutefois, il leur a fallu attendre un an pour finaliser le projet et présenter officiellement leur candidature en 2018.

L’expérience au sein du concours a été pour Julie Armand un véritable défi. Étant principalement à la fin de ses études, il fallait conjointement finir le baccalauréat et participer au concours IMDD. Motivée par la réussite du projet, Julie se rappelle avoir fait du porte-à-porte au sein de l’Université de Sherbrooke pour solliciter le vote de ses compatriotes : « Je repensais au concours et je me rappelle comment on était dédié à faire voter les gens. On faisait carrément du porte-à-porte pendant les 5 à 8. »

Quel conseil donneriez-vous à un ingénieur qui souhaite remporter le prix de la relève?

« En 2014, en rentrant en génie mécanique, aucun de mes collègues, ni moi, ne pensait qu’on créerait Cigogne Technologies. Ce qui m’a le plus motivé, c’est mon projet. Un conseil à donner, c’est de vraiment être passionné par la solution et le projet dont on fait partie. Dès qu’on voit une étincelle de potentiel, dès qu’on y croit, tout est possible ! Il faut juste être engagé à pousser notre projet le plus loin possible pour que ça ait un impact réel et concret. »

Quels sont vos plans d’avenir de Cigogne Technologies?

Cigogne Technologies a pour ambition de développer le premier produit démonstrateur pour montrer des résultats concrets aux clients et futurs investisseurs. Leur objectif est de finaliser ce produit d’ici janvier 2020. D’un autre côté, l’entreprise est en discussion avec des projets qui travaillent sur le terrain en Afrique Subsaharienne. « Le but étant d’aller vers les personnes qui sont le plus affectées par l’accessibilité biomédicale ».

Revenir au dossier Concours Inventer le monde de demain 2019

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer