Rénovation durable de bâtiments : le Centre culture et environnement Frédéric Back de Québec

Francis Pronovost, expert-conseil en énergie et bâtiment, ÉcobâtimentLa notion de bâtiment durable est une pratique incontournable dans la construction neuve, et tout à fait applicable au bâtiment déjà existant. Plus encore, la rénovation durable de bâtiment devient un enjeu majeur de l'industrie de la construction. La rénovation durable de bâtiments concerne un large panel des métiers d'ingénieurs : les ingénieurs de structures (pour la solidité du bâtiment), les ingénieurs civils (pour l'eau par exemple), ceux en énergie (isolation, chauffage), en macro et microdesign d'espaces (matériaux, agencement, usage), etc.

Francis Pronovost, expert-conseil en énergie et bâtiment chez Écobâtiment, nous parle de la réhabilitation du Centre culture et environnement Frédéric Back de Québec. Né sous l'impulsion du Centre de l'environnement, cette ancienne école accueille aujourd'hui une trentaine de groupes environnementaux et culturels.

L'extérieur : valoriser la conservation du bâtiment d'origine dans l'innovation durable

Le bâtiment d’origine était sain et sans problème structural majeur. Les infrastructures d'origine ont donc pu être conservées en grande partie. Néanmoins, l'agrandissement de plus de 6 000 pieds carrés a nécessité le recours à plusieurs techniques de construction durable.

Des matériaux de source renouvelable, durable et d'origine québécoise

La réalisation majeure a été celle du mur isolé de ballots de paille sur la façade nord. L'isolation en fibres végétales dans un bâtiment commercial d’une telle hauteur était alors une première nord-américaine. Les images thermiques réalisées montrent d'excellents résultats avec un facteur isolant R-35 et aucun pont thermique. En termes de design d'espaces, les portes et anciennes fenêtres des salles de classe ont été réutilisées pour créer des cloisons internes mobiles.

La toiture végétale : solution à la minéralisation des villes

La toiture végétale retient ici 80% des eaux de pluie (qui n'ont donc pas besoin d'être acheminés vers la station d'épuration). Les 20% restants sont recueillis par un drain central et réutilisés pour arroser les espaces verts en été. N'oublions pas l'atout esthétique et l’aménagement de la terrasse dont profitent les travailleurs du Centre culture et environnement Frédéric Back!

L'efficacité énergétique plus rentable au Québec

La mise en place d'un concentrateur solaire a permis de tester la rentabilité de ce type d'installation au Québec. Même si le bilan est mitigé, la chaleur récupérée chauffe actuellement une partie de l'eau chaude domestique du bâtiment. Les principes d'efficacité énergétique ont été privilégiés comme avec l'ancien système de chauffage : le système de contrôle permet dorénavant de gérer la température de chaque pièce selon le taux d'occupation, la température extérieure et les saisons.  En moyenne, 30% d'économie d'énergie sont ainsi réalisés chaque année.

rénovation durable des bâtiments : le Centre culture et environnement Frédéric Back de Québec

L'intérieur : les synergies, pour une rénovation durable des bâtiments 

La réflexion sur les usages d'un bâtiment est incontournable car ce sont bien ses occupants qui participeront au potentiel durable une fois les constructions dures terminées. Pour cela, il faut que le bâtiment influence leur mode de vie. La rénovation durable des bâtiments doit prévoir l'évolution de leur mode de vie.

Les aires communes : atout du bâtiment durable

Au Centre culture et environnement Frédéric Back, toute la surface est exploitée à son maximum afin d'éviter les mètres carrés inutilisés. En ce sens, afin d’augmenter le confort des occupants, une attention particulière a été portée aux aires communes : terrasses, espaces de détente, salles de réunion, photocopieurs, et même stationnements sont aujourd'hui partagés par les équipes internes ou loués aux organisations extérieures.

Les transports : le choix de la localisation

Environ 90% des travailleurs du Centre se rendent sur le site en transport en commun ou actif. Cela est rendu possible grâce à la localisation stratégique du bâtiment. D'ailleurs Francis Pronovost insiste : si le bâtiment ne profitait pas d'une telle situation géographique et d'accès, il n'aurait jamais été retenu pour la revalorisation. La localisation est donc primordiale pour une démarche de bâtiment durable.

Le partage des ressources en interne

Partage de services connexes (graphisme, comptabilité), de matériel technique et technologique, et même marché fermier... le maître mot est la maximisation des ressources entre tous les groupes qui occupent le Centre. Ainsi, les aires de recyclage des matières résiduelles bien identifiées facilitent le travail de tri de tous les usagers. Un marché de proximité, une zone de troc d’objets et un point de chute de fermier de famille est également à leur disposition.

La rénovation durable des bâtiments existants nécessite d'être ouvert, original et agile dans ses approches. Il est donc nécessaire de se former aux pratiques alternatives dans ce domaine encore conventionnel. Si vous souhaitez en savoir plus sur la rénovation durable du Centre culture et environnement Frédéric Back, consultez le cas d'étude complet sur le portail du bâtiment durable Voir Vert.

FORMATION Bâtiment durable : introduction et études de cas

Date : 12 février 2019 08:00
Durée : 7,5 heures
Lieu : 405, avenue Ogilvy, bureau 101 Montréal (Québec) H3N 1M3

L’introduction de nouvelles méthodes et technologies en vue d’améliorer les performances environnementales des bâtiments constitue une opportunité pour les entreprises et institutions québécoises. C’est l’occasion de s’engager pour une économie plus verte, d’optimiser l’utilisation des ressources et d’améliorer les lieux de vie. Quels sont les problèmes et défis à relever ? Quelles mesures concrètes peuvent être mises de l’avant ? Comment intégrer des mesures plus durables dans un projet de construction ou de rénovation ? Cette formation propose une introduction au bâtiment durable à travers des études de cas de bâtiments exemplaires. Réalisées par Écobâtiment au Québec et lors de missions de recherche à l’étranger, ces études de cas permettront d’illustrer l’intégration de pratiques écologiques dans la conception et la construction des bâtiments. Il s’agira également de situer les solutions retenues dans le contexte local en regard des contraintes et objectifs de chaque projet.

En savoir plus

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer