Intégrer l’influence des changements climatiques dans l’exercice du génie

Les changements climatiques sont de plus en plus visibles. À l’heure actuelle, les émissions de gaz à effet de serre ont provoqué une hausse de 1 °C de la température moyenne de la Terre. Ce qui a pour conséquences de provoquer plus de phénomènes extrêmes comme des canicules, des sécheresses et des tempêtes, ainsi que d’augmenter leur intensité.

Que ce soit pour s’adapter ou prévenir, l’ingénieur joue un rôle clé dans cette transition.

Transformer le défi climatique en opportunité

Pascal Geneviève et Jean Paquin sont les cofondateurs de Groupe Conseil Carbone. Leur objectif est de soutenir les entreprises à devenir des acteurs clés du changement, en transformant le défi climatique en opportunité.

Créer de la valeur grâce au défi climatique comporte plusieurs bénéfices pour une entreprise, assure Pascal Geneviève. Certaines entreprises doivent déjà se conformer à des obligations réglementaires pour réduire les gaz à effet de serre (GES). Pour les autres, une politique de lutte contre les changements climatiques bien orchestrée occasionne des résultats financiers et opérationnels très avantageux.

Le rôle de l’ingénieur dans la lutte contre les changements climatiques

« L’ingénieur est aux commandes de plusieurs procédés qui émettent des GES, relève Pascal Geneviève. Il possède entre ses mains des moyens, des options et des possibilités de réduire les émissions de gaz à effet de serre à travers la sélection de procédés et la définition de spécifications. »

Pascal Geneviève, co-fondateur du Groupe Conseil Carbone

Photo : Pascal Geneviève, Cofondateur du Groupe Conseil Carbone

L’ingénieur est bien positionné pour développer des solutions technologiques afin de réduire les émissions de GES, et ainsi lutter contre les changements climatiques.

Également, en vertu du Code de déontologie, l’ingénieur a la responsabilité de tenir compte des conséquences de l’exécution de ses travaux sur l’environnement et sur la vie des individus. Et les changements climatiques sont un enjeu d’intérêt public : les ingénieurs sont tenus de s’informer sur les effets de ce phénomène pour la conception et l’exploitation tant des infrastructures que des systèmes.

Comment l’ingénieur peut-il devenir un acteur de changement ?

Les ingénieurs peuvent aider à changer les choses dans le cadre de leur travail, soutient Pascal Geneviève. Ils ont entre autres l’opportunité d’élaborer des solutions techniques ou technologiques pour lutter contre les changements climatiques.

Mais il faut aller plus loin : l’ingénieur doit comprendre les besoins de la société (besoin de mobilité, de chaleur, de confort, etc.), et définir des solutions qui répondent à ces besoins en prenant en compte les contraintes environnementales. Ainsi, l’économie de fonctionnalité, comme le système d’autopartage est une solution qui comporte un volet technique et un volet changement des habitudes.

L’importance d’intégrer l'influence des changements climatiques dans l’exercice du génie

La lutte contre les changements climatiques est un défi énorme et chaque corps de métier peut apporter des solutions. «Historiquement, les ingénieurs ont cette créativité naturelle de trouver des solutions à un problème », fait valoir monsieur Geneviève.

La dimension scientifique est également importante à considérer : il faut une bonne connaissance des causes premières, afin de proposer les meilleures solutions pour les adresser.

L’ingénieur du futur

Les changements climatiques sont un enjeu majeur. « L’ingénieur du futur devra comprendre les interactions qu’il existe entre plusieurs systèmes, anticipe monsieur Geneviève. Il devra avoir une vision plus large du fonctionnement de la biosphère et de ses limites pour comprendre les différentes interactions avec son métier. »

L’ingénieur de demain devra également être multidisciplinaire et s’adapter aux nouvelles technologies, tout en prenant en compte les conséquences environnementales de leur déploiement à grande échelle.

 

Le sujet vous intéresse ?

 

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer