Comment créer une entreprise en génie civil?

Comme pour toute création de compagnies, monter sa propre entreprise de génie civil nécessite le respect de certaines démarches afin de mettre le maximum de chances de son côté pour assurer le succès de l'activité. Mais au-delà des conseils généraux, quelles sont les consignes à appliquer pour créer une entreprise en génie civil?

Les étapes essentielles à la création d'une entreprise en génie civil

Même si le succès d'une compagnie n'est jamais garanti, effectuer les démarches préalables permet à tout entrepreneur de maximiser son potentiel de réussite.

  • Établir un plan d’affaires contribue à valider la faisabilité technique, commerciale et financière du projet. Réalisé avec l'aide d'un CPA si nécessaire, le plan d’affaires permet également de structurer le projet et de pouvoir le présenter de manière claire aux éventuels investisseurs et organismes prêteurs.
  • Réunir les fonds disponibles, chercher les aides éventuelles : le lancement de l'activité nécessite de mobiliser des fonds importants pour financer plusieurs mois de dépenses de fonctionnement telles que le coût de la location d'un bureau, les frais de rémunération, de déplacement, de communication et la prospection commerciale si l'on commence avec un nombre de commandes insuffisant pour faire tourner l'entreprise. Ce démarrage peut être financé avec des fonds propres, des aides et des prêts.
  • Consulter un avocat pour choisir la forme juridique la plus adaptée en fonction de la présence éventuelle de partenaires, du champ d'activité couvert et des perspectives d'évolution de l'entreprise.

Lancer une entreprise en génie civil

Lorsque l'on crée son entreprise de génie civil, il est recommandé de s'inscrire à l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), de démarcher des clients ciblés et de cultiver son réseau, car c’est un moyen d’attirer de nouveaux clients.

  • S'inscrire à l'OIQ : au Québec, comme seuls les titulaires d'un permis d'ingénieur inscrits au tableau de l'Ordre des ingénieurs du Québec ont le droit d'utiliser le titre d'ingénieur, il est indispensable pour une entreprise de génie civil d'avoir en son sein au moins un ingénieur inscrit.
  • Cibler sa clientèle : les professionnels du génie qui montent leur entreprise œuvrent généralement dans des secteurs qu'ils connaissent bien pour avoir travaillé dans le domaine au cours de leur parcours professionnel. Ayant conservé des relations avec d'anciens partenaires ou clients, ils peuvent bénéficier des relations de confiance déjà établies et, par exemple, travailler en sous-traitance. Toutefois, faire jouer ses anciennes connaissances ne permet généralement pas de remplir le carnet de clients et un démarchage est souvent nécessaire pour décrocher plus de contrats. L'entrepreneur a la possibilité de faire appel à une agence spécialisée qui lui fournira des rendez-vous ciblés avec des clients potentiels, et ce sera la responsabilité de l’entrepreneur de concrétiser la collaboration au cours de l'entrevue afin de repartir avec un contrat signé. L'entrepreneur ingénieur peut ainsi travailler pour des maîtres d'ouvrage tels que des promoteurs immobiliers, des particuliers, ou des collectivités locales qui commandent des projets de construction, de rénovation et d'aménagement.
  • Cultiver son réseau : afin de décrocher les premières commandes et lancer l'activité, il est absolument nécessaire de cultiver et de développer son réseau professionnel. L'ingénieur qui choisit de porter la casquette d'entrepreneur doit plus que jamais conserver les liens avec ses pairs et multiplier ses contacts. Il peut s'inscrire à des groupes de discussion sur des réseaux sociaux comme LinkedIn, visiter les salons professionnels dans le domaine, solliciter les conseils d'experts en consultation comme Bernard Boire, ou encore participer à des conférences.

Créer son entreprise de génie civil ne convient pas à tous, seule une mince proportion des ingénieurs civils québécois font le pas, les autres préférant opter pour le statut d’employé. Car si les professionnels du génie civil qui montent leur entreprise sont incontestablement novateurs, dotés d'une pensée extrêmement structurée et d'un excellent contrôle de leurs émotions notamment en cas de difficultés, ils doivent également posséder de réelles qualités de vente et de gestion pour le développement et l’épanouissement de leur entreprise.


L'entrepreneuriat vous intéresse ?

 

 


Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer