5 questions à Bernard Boire : devenir ingénieur consultant

Quels sont les éléments à considérer avant de se lancer comme ingénieur consultant?

Avant de se lancer, on doit se poser les bonnes questions et prendre la démarche au sérieux. On doit surtout éviter de se lancer temporairement pour s'occuper entre deux emplois. À titre de consultant, on offre un service associé à une rémunération à la pièce, ce qui diffère du statut de salarié où on reçoit un chèque toutes les deux semaines. Il faut donc être prêt à développer et mettre en oeuvre des habilités spécifiques, peut-être même certaines qu'on n'a jamais utilisées, comme faire de la vente par exemple. Ensuite, il faut prendre le temps de bien s'organiser : cartes d'affaires, visibilité, médias sociaux, organisation comptable, etc.

Quels sont les principaux défis qui attendent tout ingénieur qui se lance dans le génie-conseil?

Il y en a plusieurs : apprendre à bien gérer son temps, développer son marché et sélectionner ses clients, gagner leur confiance et gérer leurs attentes. On doit constamment accroître la valeur de nos services, travailler à établir notre réputation et notre crédibilité. Il faut aussi savoir se remettre en question, faire son propre marketing, et surtout, trouver le juste milieu entre assurance et humilité!

Quelles sont les principales caractéristiques que l'on doit posséder pour réussir dans le génie-conseil?

La principale caractéristique d'un professionnel du conseil est sa capacité à établir une relation productive. Apprendre à écouter le client, à comprendre ses préoccupations et à voir les choses de son point de vue. Plutôt que de simplement lui donner la réponse, notre rôle consiste à le guider vers la bonne solution et à l'accompagner dans sa prise de décisions. La capacité de proposer plutôt que dicter n'est pas donnée à tous. En règle générale, les « experts » ont plutôt l'habitude de donner leur avis ou des directives.

Y a-t-il un nombre d'années d'expérience professionnelle optimal à posséder avant de se lancer dans le génie-conseil?

Il n'y a pas de nombre d'années spécifique, mais généralement, le client privilégie l'expérience. Je dirais un minimum de cinq années dans un champ bien délimité. Cependant, les clients recherchent parfois des capacités d'innovation plutôt qu'une longue feuille de route. Il y a par ailleurs une différence entre 20 ans d'expériences riches et diversifiées, et l'expérience d'une année qui se répète 20 fois !

Quel est le bénéfice concret à participer au webinaire « Vendre des services de génie-conseil » du 7 octobre?

Les participants auront la chance de s'approprier les clés de la réussite et les erreurs à éviter dans la mise en oeuvre d'un processus structuré de gestion de ses relations client, à court, moyen et long terme. Les apprentissages reposent sur des outils et des approches éprouvés qui peuvent faire toute la différence et permettre aux néo-consultants d'éviter des erreurs!

Les prochaines formations de Bernard Boire - dates à venir.

Réservez votre place pour la prochaine formation de Bernard Boire : "Devenir consultant en génie, les meilleures pratiques" du 22 février 2019.


Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur.

FORMATION Devenir consultant en génie, les meilleures pratiques

Date : 22 février 2019 08:00
Durée : 7,5 heures
Lieu : 405, avenue Ogilvy, bureau 101 Montréal (Québec) H3N 1M3

Plusieurs ingénieurs pratiquent leur profession en tant que consultants. Certains pratiquent dans le cadre de petites ou grandes entreprises du secteur du génie-conseil, alors que d’autres s’y retrouvent parce que les conditions économiques les poussent vers des formes d’emploi autonome. Or, tout comme le génie, la consultation est une profession en soi; avec ses meilleures pratiques, ses règles d’éthique, etc. Le consultant est beaucoup plus qu’un simple spécialiste d’une discipline ou d’un champ donné; c’est avant tout le maître d’une relation client particulière et privilégiée.

À la fin de cette formation, le participant sera en mesure de :

  • Assimiler les particularités de la profession de consultant
  • Maîtriser les phénomènes reliés à une relation client-consultant performante
  • Appréhender le processus générique de consultation et savoir éviter les pièges à chaque étape
  • Mettre en pratique des notions d’éthique
  • Appliquer des principes de travail en équipe synergique
  • Prendre en compte les variables interculturelles et les exploiter à bon escient

En savoir plus

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer