Qu’est-ce qu’une démarche de recommissioning intelligent en temps réel?

Le recommissioning est une démarche introduite comme point de départ en gestion énergétique du bâtiment afin de réoptimiser les bâtiments existants et remettre au point les équipements électromécaniques. Bien entendu, il y a aussi le concept de commissioning, de rétro-commissioning, mais le recommissioning intelligent qu’est-ce que c’est et comment l’implanter?

Une démarche d’optimisation des équipements électromécaniques

À la base, le commissioning, tel que défini par Voir Vert, est la « mise en service visant l’optimisation opérationnelle des éléments électromécaniques nouvellement construits ». Le rétro-commissioning est quant à lui une approche de réoptimisation des bâtiments existants, sans qu’il n’y ait eu de commissioning auparavant. Le recommissioning est une révision des équipements et une implantation de nouvelles mesures de gestion énergétique. Cela dit, avec les récentes avancées technologiques le recommissioning devient un processus intelligent. L’instrumentation en efficacité énergétique et la réduction des contraintes notamment de distance ou de capacité de calcul favorisent l’implantation du recommissioning intelligent. Il s’agit d’une réoptimisation des équipements électromécaniques à la fois continue, mais aussi automatisée.

« L’intelligence artificielle présente une nouvelle vocation pour l’efficacité énergétique. Elle permet, dans un procédé industriel ou un bâtiment, de mieux prévoir les besoins énergétiques, de détecter les fautes et de proposer des améliorations. Et tout ça amène une consommation d’énergie plus juste » explique Stéphan Gagnon, chargé de projet chez Transition énergétique Québec et conférencier aux Rencontres de génie sur la thématique des innovations énergétiques.

Instrumentation : 9 outils de gestion de l’efficacité énergétique

Tout d’abord, pour mettre en place une démarche de réoptimisation des bâtiments, il faut passer les horaires d’utilisation et le conditionnement de tous les équipements. Tout doit être revu, car à titre d’exemple M. Gagnon explique que « parfois on a l’impression que la chaufferie n’est pas performante, on veut remplacer la chaudière, puis finalement avec le recommissioning on se rend compte qu’on rentrait simplement trop d’air. » Les séquences de contrôle doivent également être revues. L’instrumentation qui accompagne la gestion énergétique permet de collecter et transférer les données à un système central afin de favoriser le contrôle de l’efficacité énergétique, mais aussi pour déceler les anomalies et trouver des solutions. Voici 9 outils de gestion de l’efficacité énergétique :

  1. Capteur;
  2. Système centralisé de transfert des données;
  3. Internet des objets (IoT);
  4. Building Information Modeling (BIM) en exploitation et conception intégrée plus performante;
  5. Intelligence artificielle;
  6. Réseau de communication, tel que le réseau 5g;
  7. Modélisation 3d;
  8. Domotique et les outils de contrôle pour bâtiment intelligent;
  9. Système qui décèle des anomalies et solutions.

M. Gagnon ajoute qu’« il y a vraiment un potentiel pour développer des logiciels de gestion de l’énergie à l’intérieur d’un bâtiment. Il y a un besoin de mieux connaître et mieux anticiper la consommation d’énergie. »

Le recommissioning vient réduire les coûts d’exploitation de vos bâtiments et améliorez le confort des occupants grâce à une démarche structurée, globale et continue d’optimisation des équipements électromécaniques.

Implanter un audit énergétique avec des changements concrets et immédiats grâce à l’instrumentation et au processus automatisés, c’est plus cher en investissement, mais d’importantes économies sont à considérer. Assistez à la conférence de Stéphan Gagnon, Transition énergétique Québec lors des Rencontres de génie pour voir des applications concrètes du recommissioning en entreprise.

 

 

Revenir au dossier Innovations énergétiques

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer