Le génie au service de la ville intelligente

La ville intelligente cherche à réduire son empreinte écologique et offrir une meilleure qualité de vie à ses citoyens. Les données et les technologies connectées sont au premier rang de cette révolution qui nous touche de près. Tour d’horizon.

Les applications de l’Internet des objets dans la ville intelligente

La ville intelligente n’est pas qu’une affaire de technologie. Les objets connectés constituent toutefois des éléments indispensables pour soutenir la mise en place de stratégies intelligentes dans les villes et municipalités, quelle que soit leur taille.

Effectivement, l’Internet des objets (IdO/iOT) propose de nombreuses applications pour la ville intelligente. Cette technologie connecte des appareils pour un suivi et une gestion optimisée d’une multitude d’activités. Cette efficacité technologique a le potentiel d’assurer une meilleure gestion de l’énergie, des transports, du stationnement, des espaces publics, de la surveillance environnementale, etc.

Un exemple : la collecte des déchets

Prenons comme exemple la collecte des déchets. Cette opération s’effectue selon un calendrier précis et prédéterminé. Les camions sillonnent systématiquement chaque rue de leur itinéraire pour vider des poubelles municipales, remplies ou non. Cette façon de faire pourrait être optimisée, partant du principe qu’elle ne tient pas compte de la quantité réelle de déchets.

Il serait alors possible d’intégrer des capteurs connectés à un réseau - LoRaWAN par exemple – dans les camions et sur des poubelles. De cette manière, rationaliser les itinéraires de collecte a le potentiel de réduire les coûts d’exploitation et d'assurer une meilleure propreté des villes.

Dans un contexte où les municipalités sont confrontées à une multitude d’enjeux – l’explosion démographique, des problèmes de pollution et des infrastructures vieillissantes et parfois insuffisantes – l’Internet des Objets offre des solutions viables pour y faire face.

L’importance des données pour la ville intelligente

Les données sont très précieuses et représentent des opportunités extraordinaires pour la ville intelligente. En les analysant sous plusieurs angles, il devient possible d’anticiper les besoins de la population pour mieux utiliser les ressources et pour réduire les coûts d’exploitation.

L’interconnectivité et l’ouverture des données représentent un énorme potentiel pour la ville intelligente. Les données ouvertes constituent l’un des six leviers qui doit être activé « pour favoriser la transformation [d’une] municipalité comme ville intelligente », selon l’Union des municipalités du Québec (UMQ). L’utilisation des données ouvertes par différentes communautés permet à ces dernières de se les approprier et de devenir de véritables moteurs d’innovation.

Il va sans dire que la confidentialité des données personnelles sera un sujet chaud pour la ville intelligente. Les technologies existent pour les collecter et les analyser, mais encore faut-il s’assurer de leur intégrité.

Les réseaux de la ville intelligente

Pour répondre aux besoins de la ville intelligente, la mise en place de réseaux performants est indispensable. C’est pourquoi la 5G s’annonce comme une avenue prometteuse. Cette technologie permettra aux objets connectés d’atteindre leur plein potentiel.

La 5G favorise l’interconnectivité. Cette innovation représente un énorme potentiel de profits pour les villes intelligentes, alors qu’elles pourront réduire leurs coûts d’exploitation et produire des gains énergétiques.

Somme toute, les technologies connectées de la ville intelligente et leur réseau permettront notamment de faciliter les déplacements, informer les gens en temps réel et mieux faire comprendre l’utilisation des services municipaux. Tout cela, dans une optique de reconnecter la ville à ses résidents.

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer