Les firmes de génie-conseil face à la COVID-19

Présenté par:
Logo sponsor

Au printemps 2020, comme toutes les entreprises, les firmes de génie-conseil ont été forcées de s’adapter au contexte de pandémie.

Dès le début de la crise, toutes les firmes de génie-conseil ont mis en place des mesures pour assurer la santé et la sécurité de leurs employés. Dans les semaines suivant la « pause » déclarée par le premier ministre François Legault, les firmes sont également parvenues à déployer rapidement le télétravail pour continuer à servir leurs clients.

Les firmes ont ainsi contribué de différentes façons à la lutte contre la COVID-19.

Entre autres, elles ont prêté main-forte aux centres hospitaliers qui devaient adapter leurs installations afin d’accueillir et soigner les patients atteints de la COVID-19. Malgré des délais extrêmement serrés et des difficultés d’approvisionnement en équipements et matériaux, les professionnels du génie-conseil ont aidé leurs clients à répondre à la demande.

Un des professionnels appelés à intervenir dès le début de la crise est Bruno D. Longval, ing., PA LEED, directeur des marchés institutionnels pour la firme de génie-conseil Bouthillette Parizeau et ingénieur spécialisé en mécanique de bâtiment dans le domaine de la santé. Vous pouvez lire ici les faits saillants de ses interventions…

Par exemple, Bouthillette Parizeau a travaillé sur un projet d’hôpital temporaire au Lakeshore en prévision de la deuxième vague de la pandémie. Construit en 16 semaines, l’hôpital comporte un système de ventilation indépendant permettant de limiter les risques de transmission du virus.

Une autre firme de génie-conseil, EXP, a également contribué à lutter contre la COVID-19 en aménageant en deux semaines seulement un laboratoire au CIUSSS de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, afin d’y intégrer un nouvel appareil permettant d’accroître le nombre d’analyses de tests de dépistage de la COVID-19.

Les professionnels du génie-conseil ont aussi aidé des entreprises dans différents secteurs à adapter leurs opérations. Par exemple, SNC-Lavalin a conseillé une entreprise pour aménager en moins de trois mois une usine de production de masques chirurgicaux et N95. L’équipe de SNC-Lavalin a offert des services d’ingénierie en gestion de projet, en structure, en mécanique, en électricité, en procédé industriel, en automatisation ainsi qu’en protection incendie.

Au-delà des services aux clients, plusieurs firmes ont aussi donné un coup de main dans la collectivité.

C’est le cas de la brigade de bénévoles du Groupe ABS, qui a offert de l’aide de différentes façons durant la crise de la COVID-19, notamment en livrant des médicaments pour des pharmacies.

Des firmes ont également fait des dons de matériel, comme le laboratoire de BBA qui a remis des masques à un hôpital. Des jeunes leaders de SNC-Lavalin ont aussi organisé des collectes de denrées au bénéfice de Moisson Montréal et des familles du Grand Montréal.

Les professionnels du génie-conseil à pied d’œuvre

Maintenant que les vaccins annoncent la fin de la pandémie, les professionnels du génie-conseil sont à pied d’œuvre pour livrer les nombreux projets en cours.

Depuis plusieurs mois, le recrutement et l’intégration des nouveaux employés se font à distance. Plusieurs postes sont à combler. Le Comité Ressources humaines de l’Association des firmes de génie-conseil – Québec (AFG) a récemment identifié les 10 spécialités qui seront les plus en demande au cours des prochaines années, dont le génie électrique, mécanique et civil. Les ingénieurs en structure, ceux en efficacité énergétique et les techniciens sont aussi recherchés.

Pour l’instant, le télétravail se poursuit partout dans l’industrie et, devant les résultats positifs des derniers mois, la plupart des firmes envisagent de maintenir cette formule – dans différentes proportions – au cours des années à venir.

Les technologies seront certainement exploitées au maximum dans l’avenir. Par exemple, durant la pandémie, des firmes comme FNX-INNOV ont décidé de bonifier leurs pratiques en arpentage et relevés de sites à l’aide de drones (photo) et d’appareils de numérisation 3D afin d’augmenter le niveau de protection de leurs employés et de la population.

Ces nouvelles façons de travailler s’alignent parfaitement avec la volonté de l’industrie d’accélérer le virage numérique afin de maintenir le plus haut niveau de compétitivité et d’efficacité dans le domaine des services d’ingénierie.

L’avenir s’annonce prometteur!

 

Pour en savoir plus sur les enjeux, les positions et les réalisations du génie-conseil, visitez le blogue Perspective.

 

Revenir au dossier Génie-conseil : développer des solutions innovatrices adaptées aux situations particulières

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer