Antidote Arboriculture : Transformer la matière résiduelle des élagueurs en matière première pour les ébénistes

Finaliste catégorie Développement durable
Concours IMDD 2016

Habité par la volonté de transformer la matière résiduelle générée par la crise de l'agrile du frêne en matière première, Bruno Chicoine, ingénieur forestier et recycleur dans l'âme, a mis sur pied un projet d'économie locale autour du bois de frêne abattu dans les villes du Québec. Celui-ci est généralement broyé ou transformé en bois de chauffage, ce qui contribue à la propagation de l'insecte. En plus de trouver le moyen de valoriser le bois de frêne infecté, Bruno Chicoine permet aux municipalités de réduire les coûts inhérents à son traitement.

EN QUOI CONSISTENT LES SERVICES DE VOTRE ENTREPRISE ANTIDOTE ARBORICULTURE?
L'infestation d'agrile du frêne qui progresse dans le sud du Québec force l'abattage de milliers d'arbres devenus dangereux pour la sécurité du public. Bien qu'infesté d'un insecte qui s'est nourri sous l'écorce, le bois de ces arbres est parfaitement sain. En plus, il possède des propriétés physiques très intéressantes pour les produits du sciage. Le bois étant actuellement très en vogue dans le design d'intérieur et la fabrication de meubles, le momentum ne pourrait être meilleur pour un projet de valorisation de cette matière résiduelle des opérations d'abattage. J'ai donc tourné le dos à la stabilité que m'offrait un poste permanent à la Ville de Montréal pour saisir l'occasion de démarrer mon entreprise, sachant qu'on allait devoir abattre plusieurs centaines de milliers de frêne au cours de la prochaine décennie, une grande quantité d'arbres étant affectés par l'agrile. L'idée derrière mon entreprise, Antidote Arboriculture, est de récupérer les billots présentant un potentiel de sciage, puis de les transformer en planches et tranches utilisables pour le milieu de l'ébénisterie. Ce projet, encore expérimental, a le potentiel de réduire considérablement la quantité de matière résiduelle tout en créant un produit local qui offre une alternative intéressante au bois exotique dans la fabrication de meubles et le design d'intérieur. Les produits du bois emmagasinent du carbone à long terme, contrairement à la cogénération d'énergie, qui rejette le carbone dans l'atmosphère. 

DE QUELLE FAÇON ANTIDOTE ARBORICULTURE APPORTE-T-ELLE UN REGARD NOUVEAU AU CHAPITRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE?
Les produits du bois de haute valeur proviennent habituellement de l'exploitation de forêts matures, parfois même de milieux sensibles comme la forêt amazonienne. Nous générons nos produits à partir d'arbres urbains abattus pour des raisons de sécurité. Ainsi, nous valorisons la matière résiduelle pour en faire une matière première utile à la construction et à la création de valeur.

QU'AVEZ-VOUS RETENU DE VOS ÉCHECS ET DES DÉFIS QUE VOUS AVEZ AFFRONTÉS?
La récolte et la transformation du bois requièrent beaucoup de manutention. Les calculs de rentabilité des premiers essais étaient décourageants, mais nous ont menés à revoir la chaîne logistique et à changer d'équipement afin de gagner en efficacité, notamment en accroissant la capacité de chargement du camion.

QUELS SONT LES IMPACTS DES ACTIONS DE VOTRE ENTREPRISE SUR LA SOCIÉTÉ?
Réduire les coûts de disposition des matières résiduelles pour les municipalités (donc, la facture des contribuables) et le milieu de l'arboriculture. De plus, nous générons une nouvelle gamme de produits du bois qui offre une alternative écologique et locale au bois exotique. Je commence localement avec la Ville de Gatineau, puis j'aimerais beaucoup implanter le concept à Longueuil, et l'on poursuivra avec les villes qui voudront bien embarquer!

Il y a encore fort à faire, et il y a de la place pour innover et améliorer la gestion des forêts urbaines partout au Québec. Je souhaite qu'on puisse s'éduquer sur les bonnes pratiques, se doter de programmes en foresterie urbaine pour accroître l'indice de canopée. Toutes les villes devraient avoir des programmes pour planter, mais aussi entretenir les arbres.


QUELLE EST VOTRE PLUS GRANDE INSPIRATION?
Les arbres! Il est inconcevable qu'on perde notre précieuse canopée urbaine en raison de l'arrivée accidentelle d'un insecte exotique. Je souhaite aider à ralentir sa propagation, à prolonger la vie des arbres et à mettre en valeur leur bois afin de contribuer à la vaste chaîne de services écologiques déjà rendus par ces grands disparus. 

QUEL EST VOTRE MESSAGE POUR INSPIRER VOS PAIRS À S'ENGAGER EUX AUSSI DANS DES INITIATIVES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE?
La mondialisation, la technologie et les changements climatiques offrent autant d'occasions d'affaires que de menaces à notre environnement et à notre qualité de vie. Restez à l'affût des nouvelles tendances, des besoins émergents et des nouvelles technologies, et vous trouverez peut-être une manière simple et rentable de solutionner un problème global!

bois2

Voir tous les articles de la catégorie Développement durable IMDD 2016: 

Revenir au dossier Inventer le monde de demain 2016

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer