Tactiques pour mieux se vendre : l'art de parler en public

L'inconfort à parler en public coûte cher. Anxiété, pertes d'opportunités professionnelles et impacts négatifs sur l’image de soi sont le lot de ceux qui s'estiment à l'aise de discuter en face à face, mais pas très bons dès qu'il y a un auditoire.

Je rencontre fréquemment des professionnels qui me disent que l’habileté à parler en public avec aisance et efficacité est une capacité innée. Or, c’est complètement faux. Parler en public, ça s’apprend!

Mais comment s'y prendre pour effectuer des présentations qui ont l’impact souhaité? Que faut-il éviter? Comment faire pour captiver et conserver l’attention de nos auditeurs alors que notre capacité d’attention diminue de plus en plus? Qu’en est-il du PowerPoint? Et la voix? Et le non verbal? Et le contact visuel? Et le Storytelling? Et le charisme? Et j'en passe. Gros programme d’y voir clair, avouons-le. Dans les ateliers que j'anime sur les présentations, un débat revient constamment. Parler en public relève-t-il davantage de la science ou de l'art?

Parler en public : une science?

S'exprimer devant un auditoire fait appel à certains éléments techniques. Les tenants de la théorie des bonnes pratiques vous le diront. Allons-y avec quelques-unes de ces bonnes pratiques : parler assez fort. Faire des gestes, mais pas trop. Regarder nos interlocuteurs dans les yeux (pas dans le front ou au-dessus des têtes, quelle drôle d'idée). Le contenu présenté doit être structuré pertinent et facile à suivre pour vos auditeurs. Sinon, ils ne vous suivront pas et ils retourneront à leur liste d'épicerie mentale : vous savez, lorsque vos auditeurs sont présents de corps, mais d’esprit, ils sont au supermarché…

Pour structurer le contenu à présenter, la technique O.A.C (objectif, auditoire, contenu) s’avère efficace à l’étape de la préparation de votre présentation.

En matière de contenu, restez concis. Trop vouloir en dire est malheureusement une bonne façon de se tirer dans le pied, et de perdre l'attention de notre auditoire au passage. Préférez l'interaction, posez des questions. Un auditoire actif est un auditoire captif!

Un art?

Mais qu'en est-il des aspects intangibles et difficilement mesurables des présentations? Sentir que c'est le bon moment pour dévier de notre plan initial et raconter une anecdote pour raviver l’intérêt du groupe. Se dévoiler (juste assez) pour que nos participants voient l'humain derrière le présentateur. Utiliser savamment l'humour, sans vexer. Demeurer authentique. Savoir improviser lorsque nécessaire. Répondre aux questions délicates sans se laisser piéger et sans se retrouver sur la défensive. Maîtriser le Storytelling pour faire vivre des émotions et ancrer le contenu dans la mémoire des auditeurs.

Savant mélange

Je vous le donne en mille : parler en public est à la fois une science et un art. La science s'apprend (et s'exerce), l'art se vit (et s'exerce). L'erreur est de choisir un camp au détriment de l'autre. Ne tombez pas dans le piège de l'expert (la science seule) ni dans le piège de l'humoriste (l'art seul). Structuré et flexible. Informatif et divertissant. Scientifique et artistique.

La formation Développer l'art de parler en public vous permettra de mettre en pratique toutes ces techniques et de saisir votre style unique de communication.

Contenant vs contenu

Une formation sur les habiletés de présentation doit s’attarder à la fois au contenu (ce que vous dites) et au contenant (votre façon de le dire).

Si vous êtes comme la majorité des individus que je rencontre dans le cadre de mes formations, vous avez un faible pour le contenu. Vous mettez l'accent sur l'information à transmettre en vous assurant qu'elle soit valide et complète.

Pour le reste, c'est-à-dire la manière de structurer et de présenter l'information à transmettre (le contenant), la plupart d'entre nous recourent à notre mode de communication préféré, ce que j'appelle notre style par défaut. Sans trop se poser de questions. Ça nous réussit parfois, et d'autres fois, non.

En situation de présentation, il est essentiel de s’attarder aux deux éléments sans quoi, on risque fort de ne pas atteindre nos objectifs.

Le feedback : élément essentiel

Suite à une présentation, avez-vous l’habitude de demander du feedback à certains de vos auditeurs? Plusieurs ne le font pas, se privant ainsi d’une source d’apprentissage et d’amélioration inestimable. Il est souvent difficile de savoir comment les autres nous perçoivent et si notre message est clair.  

Lors de la formation Développer l'art de parler en public du 10 octobre vous aurez l’occasion de travailler tous les éléments ci-haut mentionnés et recevrez du feedback de la part des autres participants et de la formatrice.

Se donner des outils pour mieux parler en public est un placement rentable pour votre carrière. Savoir informer, captiver et avoir un impact lors de vos prises de parole en public est une compétence recherchée.

 

Développer l'art de parler en public

Date : 10 octobre 2017 08:30
Durée : 7,5 heures
Lieu : Genium360 - 1001, boulevard de Maisonneuve Ouest, 2e étage, Montréal, QC, H3A 3C8

Dans le monde du travail d'aujourd'hui, les habiletés de communication et de présentation sont des compétences incontournables. Les ingénieurs qui occupent les fonctions de chef d'équipe, gestionnaires de tous niveaux et responsables de projets doivent savoir présenter d'une manière claire et motivante afin d’avoir l'impact nécessaire pour mobiliser les membres de leur équipe dans la direction souhaitée. Ils doivent également savoir s’adapter à leur public et composer avec certaines situations délicates en conservant la maîtrise de soi.

En savoir plus

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer