3 mythes sur la gestion du changement

Saviez-vous que...

Selon John Kotter « les études démontrent que 70% à 80% des initiatives de changement dans les organisations ne réussissent pas ». Le taux d'échec de 50% des projets selon le Project Management Institute PMI est lui aussi inquiétant. En tant que psychologue organisationnelle, je peux vous confirmer que c'est souvent le facteur humain qui explique ce taux d'échec alarmant! Pour éviter que votre stratégie de transformation ne finisse en catastrophe, voici les 3 mythes les plus courants observés dans ma pratique et les stratégies à favoriser.

1- Il est important de communiquer l'information en groupe lors d'un changement

Plusieurs organisations élaborent un plan de communication et privilégient des sessions d'information où des membres de la direction présentent les changements à venir aux employés. Le but est de livrer le même message à l'ensemble des employés, pour qu’ils l'entendent au même moment et de la même façon, minimisant ainsi les mauvaises interprétations et rumeurs.

Attention! Cela a souvent l'effet inverse. En situation de groupe, plusieurs personnes évitent de s'exprimer et de poser leurs questions. Force est de constater qu'après chaque réunion, il y a ... la vraie réunion, à laquelle les patrons ne sont pas invités où les gens disent vraiment ce qu'ils pensent!

Quoi faire? Alterner vos modes de communication de manière cyclique: grands groupes, petits groupes, rencontres individuelles.

2- Il faut mettre l'accent sur les bénéfices du changement

Il est tout à fait important de présenter les raisons qui nous motivent à mettre en place un changement et les bénéfices qui en découlent. Nous voulons que cela soit positif, n'est-ce pas?

Attention! La gestion du changement n'est pas de la vente. Si nous parlons exclusivement des points positifs sans aborder les obstacles et difficultés potentiels, nous donnons l'impression d'éviter certains aspects, et en conséquence, les gens seront méfiants.

Quoi faire? Présenter un portrait réaliste dès le départ. Il y a toujours des points positifs et des points négatifs associés à une décision, vous en êtes conscients et il faut le dire. Ensemble, vous trouverez les solutions.

3- Il ne faut organiser des rencontres que lorsque nous avons de nouvelles informations à partager

Nous savons tous qu'il faut organiser des rencontres de mise à niveau régulièrement lors d'implantation de changement. Souvent, avant de convoquer une réunion, nous attendons d'avoir de nouvelles informations afin que la communication soit pertinente et à valeur ajoutée.

Attention! Moins on communique en période de changement, moins on contrôle l'information. Tous les jours, il y a le même nombre d'échanges. Si nous ne gérons pas ce processus de dialogue, la désinformation et les rumeurs prendront le dessus.

Quoi faire? Planifier des rencontres périodiques et les tenir coute que coute, qu'on ait de nouveaux éléments à discuter ou pas. Si on annule une rencontre parce qu'on attend des réponses ou parce qu'il n'y a pas grand-chose de nouveau...les gens s'inquièteront. Il vaut mieux avoir une réunion plus courte et demander aux gens de partager où ils en sont : succès, obstacles, etc.


Si vous êtes sur le point de vivre ou vivez actuellement une transformation organisationnelle, la formation Minimiser la résistance dans la gestion du changement pourrait vous offrir des solutions qui vous permettront de réussir votre virage !

FORMATION Minimiser la résistance dans la gestion du changement

Date : 15 février 2019 08:00
Durée : 7,5 heures
Lieu : 405, avenue Ogilvy, bureau 101 Montréal (Québec) H3N 1M3

Autour de nous, tout change à un rythme accéléré, et ce faisant, nous devenons de meilleurs agents de changement. Cependant, encore aujourd’hui, lorsque nous introduisons un changement, les gens résistent. Cette formation vous aidera à comprendre et à gérer la résistance au changement en plus de vous proposer des trucs simples pour réussir. Des méthodes en étapes vous seront suggérées afin de favoriser l’implantation de changements durables et efficaces, tout en tenant compte de la variable humaine.

En savoir plus

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer