Bien-être au travail, innovation et productivité

Jean-Sébastien BoudriasCette année encore, le concept de l'innovation semble être au centre de nombreux univers : conférences sur le sujet, prix décernés, quartier, fondations et programmes en son nom, il est la clé permettant aux organisations de se différencier. Dans ce contexte, comment les entreprises peuvent-elles concrètement s'y prendre pour favoriser l’innovation chez leurs employés? Pour s'y retrouver, quelques pistes d’action sont présentées par Jean-Sébastien Boudrias, Professeur titulaire en psychologie du travail et des organisations à l'Université de Montréal, qui s'intéresse à l'impact du bien-être sur la performance et l'innovation.

Quelles sont les habiletés des employés qui favorisent les comportements innovants?

N'importe qui, dans de bonnes conditions, peut adopter des comportements innovants en réponse à un besoin ou à une opportunité. Être dans un état de bien-être optimal au travail permet d'abord à la personne d'être plus attentive à son environnement de travail et à y déceler plus facilement les possibilités d'actions positives. Par état de bien-être optimal, on entend que la personne est bien avec elle-même, en harmonie avec son entourage et qu'elle se sent engagée dans son travail. Ce bien-être psychologique est de nature à vitaliser et à ouvrir les horizons, tandis qu'au contraire, la détresse psychologique entraîne un déficit énergétique et des postures de repli sur soi. Les personnes qui vivent peu de détresse et beaucoup de bien-être au travail ont donc davantage de ressources disponibles à investir pour innover au travail. Elles présentent une meilleure flexibilité mentale face aux situations qui se présentent, sont plus motivées à y répondre, et sont capables de mieux tirer profit des échanges avec leur entourage de façon à favoriser trois comportements nécessaires pour innover, soit de générer des idées, de faire la promotion de leurs idées et d’implanter concrètement ces idées.

Quelles sont les conditions qui favorisent la performance et l’innovation et comment les organisations peuvent-elles en tirer parti?

Les organisations disposent de plusieurs leviers qui permettent d'influencer la performance et l'innovation des employés.

Premièrement, les organisations mettent en place des conditions de travail qui viennent réguler les demandes et les ressources dont bénéficient les personnes pour accomplir leur travail. L'équilibre ou le déséquilibre des demandes et des ressources peut expliquer en partie le fait que les individus vivront un niveau optimal de bien-être ou, au contraire, de la détresse psychologique au travail.

Deuxièmement, certaines caractéristiques du travail peuvent être aménagées afin de stimuler les employés à faire appel au meilleur de leurs capacités. On parle par exemple ici de la complexité du travail, de la diversité des compétences utilisées et de la latitude décisionnelle donnée dans l’exécution du travail.

Troisièmement, les organisations peuvent favoriser un climat social soutenant l'entraide et l’apprentissage au sein de l'organisation. À cet égard, ce soutien peut se traduire dans des pratiques de supervision favorisant le développement professionnel, l'entraide donnée entre collègues, ainsi que dans une culture organisationnelle soutenant l’innovation.

Dans le cadre du projet de recherche « Performer, innover par le bien-être au travail », nous évaluons ces divers leviers et cherchons à comprendre ceux qui, de concert avec le bien-être des employés, ont un impact positif pour améliorer l'efficacité au travail.

Pour en savoir plus sur le groupe de recherche « Performer, innover par le bien-être »

L'équipe de recherche PIB (performer, innover par le bien-être) dirigée par M. Boudrias est issue d'une collaboration entre trois universités québécoises. Elle tente de comprendre le rôle que pourrait jouer le bien-être pour améliorer la productivité et l'innovation chez les employés qui évoluent dans la nouvelle économie du savoir. Leurs recherches montrent que les employés en meilleure santé psychologique sont plus flexibles, motivés et collaborent mieux. Elle recrute actuellement des équipes et des organisations pour une étude à laquelle 1200 personnes ont déjà participé. Si vous souhaitez y prendre part, communiquez avec Philippe Letendre-Joachim à l’adresse suivante : projet.PIB@gmail.com.

Pour en savoir plus sur le projet de recherche, visitez leur site : https://projet-pib.squarespace.com/

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer