L’ingénieur, la finance et les bonbons mélangés

En finance corporative, beaucoup d'ingénieurs me disent qu'ils éprouvent de la difficulté à s'y retrouver lorsqu'ils doivent participer à l'analyse de profitabilité de projets, comme si cet exercice les mettait face à un paquet de bonbons mélangés. Après tout, quand on mange des Smarties, il faut garder les rouges pour la fin! Autrement dit, la seule façon de manger un éléphant, c'est une bouchée à la fois.

Finance : mettre fin à la confusion

En vérité, bon nombre d'ingénieurs semblent confondre tous les concepts financiers, ils essaient de tout rassembler dans leur analyse. Ils pensent sans doute au film Apollo 13 dans lequel l'équipage parvient à insérer un conduit carré sur un autre rond, à grand renfort de Duct Tape (ce film a d'ailleurs dû avoir impact sur les ventes de Duct Tape!).

Toutefois, en finance, on essaie d'éviter les analyses qui tiennent avec du Duct Tape ou de la « broche à foin », comme d'autres pourraient dire... (D'ailleurs, vous êtes-vous déjà demandé d'où vient cette curieuse expression : tenir avec de la broche à foin?).

Trop souvent, les ingénieurs maîtrisent les bons termes, mais confondent les concepts.

La recette qui fonctionne en finance

Quand on commence par trier les bonbons, on se rend bien compte que le processus peut être défini comme une suite d'étapes assez simples. La clé repose sur l'application de recettes ou de principes financiers dont voici un résumé :

  • Premièrement, pour tout projet, il faut ramener les chiffres financiers à une prévision de flux de trésorerie liés à notre projet.
  • Il faut ensuite connaître le coût du capital de son organisation. Il doit bien y avoir quelqu'un du groupe Finance qui connaît ce chiffre... Ce dernier vous sera fort utile pour l'actualisation des flux de trésorerie et l'obtention de la valeur actuelle nette...
  • On calcule finalement tous les autres indicateurs de profitabilité (Taux de rendement interne, délai de récupération, rendement sur le capital investi et indice de profitabilité).

Et c'est fini!!! Quand on suit une recette bien définie, on voit que le processus est assez facile, plus question ici de bonbons mélangés...

Est-il important de maîtriser certains concepts en finance?

ABSOLUMENT!

  • Quoi inclure dans une prévision de flux de trésorerie?
  • Inclure l'impôt ou non? Telle est la question!
  • Inclut-on le financement du projet, l'amortissement des immobilisations?
  • Que faire si le projet continue après la période d'analyse?
  • On doit faire des projections de flux de trésorerie sur quelle période? 3 ans, 5 ans, pourquoi? Comment?

Les réponses à toutes ces questions gravitent autour des concepts financiers qui sont utilisés en analyse de profitabilité de projets. Vous voulez vous y retrouvez, alors formez-vous!

Oui, mais quelle formation?

Si vous explorez le web, vous trouverez beaucoup de formations offertes en finance corporative, mais très souvent pour une clientèle qui travaille déjà en finance d'entreprise. Comme vous avez la chance d'avoir accès aux formations de Genium360, pourquoi ne pas en profiter? Ces formations ont été adaptées spécialement pour les ingénieurs qui ne possèdent que des connaissances de base en comptabilité de gestion et en finance d'entreprise.

FORMATION Éléments de finance corporative

Date : Oct. 27, 2020, 1:30 p.m.
Durée : 7 heures
Lieu : En ligne

Quelle que soit votre expérience ou expertise, cette formation vous permettra de comprendre la structure financière d’une compagnie ainsi que vous faire une introduction aux différentes normes comptables. Vous serez donc en mesure d'enfin mieux comprendre vos collègues comptables ou responsables financiers !

Cette formation sera donnée en webinaire en deux parties de 3,5 heures chacunes le 27 octobre et 3 novembre 2020 de 13h30 à 17h. Une version en classe est également prévue le 23 février de 8h à 16h à Montréal. (attention, la formation en classe ne se donnera que si un nombre minimum de participants est atteint)

En savoir plus

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer