Taux d’intérêts et obligations : que faut-il anticiper maintenant ?

Le taux d’inflation a poussé les taux d’intérêts obligataires à un sommet qui n’avait pas été  vu depuis plus de 11 ans.

 

En effet, au cours des deux dernières années, la hausse des taux obligataires a été impressionnante. N’oublions pas que le taux des obligations 10 ans a commencé l’année 2021 à 0,68% et l’a clôturé à 1,45%. Il se situe présentement à 3,13%. Cela fait alors 2 années consécutives que les obligations affichent des rendements négatifs. Un phénomène qui est très rare et qui n’a pas été observé au moins depuis 1974. Ceci ne nous a toutefois pas surpris.  Nous évoquons en effet depuis deux ans un tel risque en raison du repositionnement des portefeuilles des clients vers des obligations à taux variable et des billets structurés.

La tendance peut-elle être renversée?

La hausse des taux a été rapide et substantielle. Dans les conditions actuelles, le fameux dicton TINA (« There Is No Alternative ») si populaire dans  la dernière décennie se trouve remplacé par TIA (« There is an Alternative ») et les obligations commencent à constituer une alternative aux actions.

Tous les yeux sont tournés maintenant vers les statistiques économiques sur l’inflation qui seront publiées le 11 mai. Nous croyons que le sommet de l’inflation est derrière nous ou n’en est pas loin. D’ailleurs, voici 3 raisons pour lesquels nous croyons  que l’inflation sera plus basse dans un proche avenir:

  1. Le dollar américain ainsi que le dollar canadien ont bénéficié d’une hausse impressionnante vis-à-vis d’autres devises. Pour cette raison, les prix des produits importés coûteront naturellement moins cher;
  2. La masse monétaire a baissé des 2 500 milliards au cours des 3 derniers mois et avec le QT (Quantitative Tightening) annoncé lors de la dernière réunion de la Fed, la tendance à la baisse sera encore plus prononcée à partir du mois de juin. Il est certain que l’augmentation de la masse monétaire observée depuis le début de la pandémie a contribué largement à l’inflation. Une nouvelle ère a commencé.
  3. Les inventaires des compagnies ont augmenté de 450 milliards. Il semble acquis maintenant que la politique de 0 COVID en Chine, ainsi que la guerre en Ukraine, continueront de nuire à la chaine d’approvisionnement. Toutefois,  la hausse des inventaires compensera ces situations jusqu’à un certain point.


Le marché obligataire s’est ajusté rapidement. C’est  la première fois de l’histoire que la courbe des taux se renverse juste après la première augmentation des taux de la Fed. On voit donc que le marché a déjà fait le gros du travail de la Fed en poussant les taux hypothécaires à des niveaux jamais vus depuis très longtemps, ce qui ralentira certainement l’économie.

Lorsque le marché réalisera que l’inflation est en train de se calmer, les taux obligataires reviendront rapidement à des niveaux plus bas. Une durée plus longue dans le portefeuille obligataire sera alors appropriée et apportera un rendement fiscalement avantageux.

Une chose est certaine, le changement de politique monétaire exige une approche d’investissement différente de celle qui a fonctionné depuis la reprise des marchés de mars 2020.

Mise en garde:

Bien que cet article ait été rédigé avec le plus grand soin, rien n’en garantit ni l’exactitude ni l’applicabilité à tous les cas particuliers. Certains énoncés reflètent les opinions personnelles de l’auteur. 

La situation économique et politique, tant domestique que mondiale, évoluent constamment.  Ceci implique que les commentaires, recommandations et suggestions contenues dans ce document pourraient devenir désuets suite à de tels changements.  

Il est important de se rappeler que le rendement passé d’un fonds n’est pas nécessairement indicatif du rendement futur. La valeur liquidative par part et le rendement du capital fluctuent.

Les opinions dans ce présent communiqué ne reflètent pas nécessairement les opinions de Planiprêt inc. et Valeurs Mobilières PEAK inc.

 

Découvrez comment Planiprêt peut vous accompagner

 

 

Les sources utilisées sont considérées fiables par l’auteur du communiqué mais ne sont pas garanties

Vous pourriez aimer aussi

Abonnez-vous à nos infolettres pour ne rien manquer